Accueil Consommation

Les taux des prêts à la consommation redescendent

PARTAGER SUR
Conscientes de l'enjeu, banques et sociétés de crédit proposent des taux promotionnels.

Il aura fallu quelques mois pour que les taux des prêts à la consommation suivent le mouvement de la politique monétaire de la BCE (Banque Centrale Européenne). Finalement la moyenne des TEG est descendue à 4,37 %, son plus bas niveau depuis 6 mois. C’est dans ce contexte que les ménages en profitent pour s’équiper en automobile et biens de consommation durables.

4,5 milliards d’euros de crédits conso en 1 mois

Les chiffres fournis mensuellement par la Banque de France sont indéniablement les plus fiables pour baser une analyse. Bonne nouvelle, ils montrent clairement que les Français ont retrouvé dans quelle poche ils avaient caché leur porte-monnaie. Depuis le début de l’année, les encours de prêt de trésorerie ne cessent d’augmenter, atteignant +5,2 % en avril. En 4 mois l’encours atteint ainsi 153 milliards d’euros, dont une forte proportion souscrite par les habitants de Paris.

Les crédits nouveaux d’avril se montent à 4,5 milliards d’euros, sans compter les découverts bancaires. C’est un peu moins qu’en mars, mais beaucoup mieux qu’en janvier. La tendance pourrait continuer alors que traditionnellement les propriétaires font des travaux en été. Les taux des prêts immobiliers reflètent d’ailleurs certainement la volonté des banques de procéder à des promotions, en cette période propice.

Avec une moyenne de 4,37 %, la barre se situe à un plus bas niveau depuis 6 mois. Constat proche pour les découverts bancaires, qui à 6,30 % font mieux que depuis le début de l’année, mais moins bien qu’en décembre.

Les taux des prêts à la consommation motivent les acheteurs

Le président François Hollande aurait sans doute dû attendre un peu avant d’affirmer que la France va mieux. Car force est de constater que les chiffres lui auraient donné raison. Tout d’abord, la politique monétaire accommodante de la Banque Centrale Européenne, permet finalement de faire baisser les taux des prêts à la consommation.

Puis la consommation des ménages est stable, après une progression sur 3 mois. Selon les chiffres de l’INSEE, le pôle de dépenses équipement du logement a même bondi de +21 % en avril 2016, par rapport à avril 2015. Les chiffres du marché automobile donnent eux aussi le sourire. En mai les ventes de voitures personnelles ont progressé de +22,3 %, avec que des croissances à 2 chiffres pour tous les types de véhicules.

Pour autant les taux des prêts à la consommation ne profitent directement qu’aux acheteurs de modèles d’occasion. Pour les modèles neufs, la majorité des conducteurs passe par la location avec option d’achat. Il est vrai que de son côté, le loueur peut proposer de meilleurs loyers car il finance ses voitures à meilleur marché, grâce à des taux plus intéressants.

Quoi de neuf du côté des promos ?