Accueil Actualités

Budget immobilier moyen : que peut-on s’acheter ?

PARTAGER SUR
Le budget immobilier moyen des secundo accédants, leur permet d'acheter une maison proche de l'étang de Thau

D’après le portrait de l’emprunteur moyen du réseau de courtiers CAFPI, le budget immobilier des accédants est de 190 822 €. Ces propriétaires qui revendent leur logement pour en acheter un autre, peuvent ainsi s’offrir une chambre de bonne dans Paris ou une grande maison à la campagne. Et entre les 2, il peuvent acheter une surface familiale au cœur de grands bassins économiques.

Paris : une chambre de bonne dans le centre ou un appartement dans l’Est

En se dépêchant un peu, les acquéreurs pourront devenir propriétaires à quelques stations de métro de la finale de la coupe d’Europe. Avec un budget immobilier de 190 000 €, ils pourront s’offrir un grand studio de 33 m² à Pont de Flandre, 19e arrondissement (source notaires). Qu’ils en profitent, car les prix ont chuté de -6,1 % sur 1 an, désormais à 5680 €/m².

S’ils préfèrent cette valeur sûre que représente la pierre parisienne haut de gamme, ils pourront choisir une chambre de bonne de 13 m² à Odéon, dans le très chic 6e arrondissement. Qu’ils se dépêchent, car les prix ont bondi de +10,2 % sur 1 an, désormais à 14 120 €/m².

Mais les secundo accédants sont des familles, ils recherchent de l’espace, quittons donc la plus belle ville du monde pour trouver des prix plus abordables.

Côte d’Azur : 2 fois plus grand pour le même budget immobilier

Avec 190 000 €, en premier prix on trouve un 57 m² à Saint-Joseph (06), à moins de 5 km de la Croisette de Cannes. En revanche n’espérez pas y trouver une maison, le prix médian observé par les notaires atteint 380 000 €.

Alors pour dénicher encore plus grand mais sans quitter le soleil et toujours en restant proche du bord de mer, notre famille pourra acheter un appartement ancien de 66 m² à Hyères (84). D’après les notaires, du côté d’Olbia le budget médian descend à 2850 €/m².

Et s’ils veulent encore mieux, ils n’auront qu’à mettre cap à l’ouest et contourner le bassin méditerranéen jusqu’à l’étang de Thau. Pour un budget immobilier médian de 185 000 €, ils deviendront propriétaires d’une maison à Marseillan (34).

Région toulousaine : encore plus de surface habitable

Le bord de mer c’est bien beau, mais il faut trouver une activité économique. La ville rose propose un immense bassin d’emploi, de nombreuses activités culturelles et une douceur de vivre loin des plages surpeuplées de la Côte d’Azur.

Avec un budget immobilier de 190 000 €, nos secundo accédants pourront acheter un appartement ancien de 76 m² à Toulouse (31). Par contre il leur faudra s’éloigner de la métropole pour emménager dans une maison. La commune de Muret leur propose des prix moyens à 164 800 €, à moins de 25 km du centre toulousain.

Loire-Atlantique : Nantes se mérite

Dans la catégorie des bassins d’emploi dynamiques, il y a la métropole nantaise. Et puis le bord de mer n’est jamais qu’à 1H00 de voiture, La Baule, Portnichet ou encore Pornic ont l’habitude d’accueillir les citadins pour leur bol d’air marin dominical.

Pour son budget immobilier de 190 000 €, notre famille s’offrira un appartement ancien de 76 m² à Nantes. Et s’ils sont fans de basket, ils pourront déplacer leurs meubles 2 km plus au sud, pour s’acheter un 103 m² à Rezé. Ils y admireront l’équipe première locale, qui évolue en ligue féminine.

Par contre pour les maisons il faudra s’éloigner des centres métropolitains, par exemple à la Chapelle-Basse-Mer, où l’on trouvera à se loger pour 180 000 €.

200 m² habitables immédiatement dans la Creuse

Vous ne le saviez peut-être pas, mais il existe une charmante commune nommée La Souterraine, dans le département de la Creuse (23). Un jeu de mots auquel les 5400 Sostraniens sont habitués, mais qui fera sourire les amis d’un couple de secundo accédants.

Ils riront moins lorsqu’ils leur rendront visite dans un hameau avoisinant, où un ancien corps de ferme de 200 m², situé sur un terrain de 2,9 ha, est habitable immédiatement pour 120 000 €. Il restera donc encore du budget pour les rénovations éventuelles, calme garanti, par contre pour la connexion Internet c’est pas ça.

Quoi de neuf du côté des promos ?