Accueil Pouvez-vous diminuer vos mensualités ?

Pouvez-vous diminuer vos mensualités ?

Diminuer les mensualités de vos crédits est un bon moyen de regagner du pouvoir d’achat. Plusieurs facteurs rendent cette opération possible, de la baisse des taux à la réunion de plusieurs emprunts, adossés à une hypothèque immobilière ou non. Attention aux pièges, certaines formules vous permettent d’obtenir des échéances beaucoup plus faibles, mais font augmenter le coût du financement à terme. Voici ce qu’il faut savoir pour faire racheter vos prêts sans vous faire avoir.

rengocier
Plus l’écart de taux est important, plus l’économie de mensualités se réalise.

La renégociation de prêt immobilier

Si vous avez souscrit votre prêt immobilier en 2008, vous avez sans doute obtenu un taux nominal de 4,5 %, voire plus. Aujourd’hui le taux immobilier moyen se situe en dessous des 2,5 %, les meilleurs profils peuvent même emprunter à 2 % sur 20 ans.

Si vous faisiez racheter votre dette immobilière aujourd’hui, vous emprunteriez le capital restant à rembourser avec 2,5 % de moins, ce qui peut parfois déboucher sur une baisse d’un quart des mensualités, voire de 50 % dans le meilleur des cas.

Et pourquoi pourriez-vous renégocier votre taux de prêt immobilier aujourd’hui ? Parce que vous disposez d’un historique de remboursement sans défauts, parce que depuis le temps votre bien immobilier a pris de la valeur, parce que la renégociation se fait sur une durée plus courte, et parce que si ça se trouve vos revenus ont augmenté depuis la signature de votre contrat.

En clair, vous présentez un meilleur profil d’emprunteur qu’il y a quelques années, de plus vous allez demander à une banque de vous prêter une somme inférieure à la valeur du bien immobilier. Cette dernière prend donc moins de risques, et est toute disposée à racheter votre dette immobilière avec un taux préférentiel, si vous domiciliez votre compte courant dans ses caisses.

La restructuration de dettes

On parle de restructuration lorsque l’on va réunir tous les crédits d’un ménage, et aménager un plan de remboursement sur une certaine durée, de manière à abaisser suffisamment les mensualités. Cette situation revêt un caractère d’urgence, priorité est donnée à la diminution des échéances, sans tenir compte du coût final.

Le cas le plus couramment rencontré est celui d’un couple dont l’un des 2 est travailleur indépendant, victime d’une coupe de revenus généralement due à la faillite d’un client. Étant dans l’impossibilité d’assurer le prochain paiement d’un crédit, et ne souhaitant pas emprunter pour rembourser, le couple fait appel à un courtier pour restructurer ses dettes.

On débouche généralement sur une durée de remboursement fortement allongée, mais l’on place le couple en sécurité jusqu’à ce que sa situation se rétablisse.

Le regroupement de prêts

La terminologie financière peut porter le lecteur à confusion. On parle de regroupement de prêts ou de rachat de crédits, lorsque l’objectif des emprunteurs est de diminuer le coût de ses financements. Cette situation ne revêt pas de caractère d’urgence, le ménage souhaite simplement profiter des meilleurs taux actuels.

Le profil le plus couramment rencontré est celui d’une famille ayant souscrit un certain nombre de prêts personnels et prêts à la consommation. Seul leur crédit immobilier est hypothéqué, il est donc possible de réunir les crédit conso sous cette hypothèque ou avec une hypothèque rechargeable, afin de mieux les garantir.

On réunit ainsi toutes les dettes du ménage dans un seul panier, avec un taux largement plus intéressant. On conserve la même durée des remboursements, afin d’abaisser le coût final.

Le rachat de crédit, c’est pour qui ?

Il s’agit d’une opération financière technique, englobant plusieurs profils. En France, une poignée d’organismes sont spécialisés dans ce domaine, et travaillent avec la plupart des courtiers IOBSP de France.

Certains acceptent de restructurer les « fichés Banque de France », d’autres ne veulent même pas en entendre parler. Il est toujours demandé aux intéressés de présenter une situation professionnelle stable, et des revenus pérennes.

Les pièges à éviter

Il est très facile de diminuer vos mensualités en rallongeant la durée de remboursement restante. Pour que l’opération vous coûte effectivement moins cher sur la durée, vous devez conserver le même nombre de mensualités. Par exemple, si vous aviez souscrit votre emprunt sur 20 ans et que vous renégociez au bout de la 8e année, le nouveau contrat ne doit pas se dérouler sur plus de 8 ans.

En supplément, cette opération comporte des frais. Sympa, le banquier vous proposera de les ajouter à la dette immobilière. Cela peut être intéressant s’il vous propose un taux extrêmement attractif.

Posez vos questions, commentez