Accueil Consommation Entre particuliers

Emprunter 10 000 € entre particuliers avec TAEG à 5,02 %

PARTAGER SUR

La plate-forme de prêts entre particuliers Prêt d’Union, vient de rendre public ses taux effectifs. Ils vont de 7,58 % pour une trésorerie de 3000 €, à 5,1 % pour emprunter jusqu’à 40 000 €. Ces conditions sont décorrélées des marchés financiers, car dans cette configuration des ménages financent d’autres ménages. Et ça marche, à ce jour 140 480 000 € ont été prêtés, qui pour acheter un véhicule, qui pour effectuer les travaux, ou qui pour emprunter sans justificatif d’utilisation des fonds.

Un crédit de trésorerie moins cher entre particuliers

Les prêts de trésorerie, c’est-à-dire sans justificatifs de dépenses, représentent 39,9 % des financements accordés par Prêt d’Union.

Or si l’on se réfère aux taux d’usure de la Banque de France, on constate que les taux effectifs moyens appliqués par les établissements de crédit au 4e trimestre 2014, se montent à 15,19 % pour des sommes inférieures ou égales à 3000 €. La plate-forme de prêts entre particuliers propose un TAEG de 7,58 % sur 2 ans pour cette même somme.

Comparativement, les mensualités sont de 130,05 € contre 145,73 € pour la moyenne du marché (assurances non comprises). À terme, le gain de pouvoir d’achat est de 376,32 €, et la différence est encore plus flagrante lorsqu’il s’agit d’emprunter des montants de trésorerie importants.

Selon les chiffres de la Banque de France, au trimestre précédent le taux effectif moyen d’un crédit de trésorerie supérieure à 6000 €, s’établissait à 6,91 %. Chez Prêt d’Union, pour cette somme les TAEG vont de 5,58 % sur 5 ans, à 5,02 % sur 2 ans. Précisons toutefois que la société regroupe différentes catégories de prêteurs, correspondant à différents niveaux de solvabilité. Les meilleurs taux sont disponibles aux meilleurs profils, classés dans la catégorie A.

La différence se fait particulièrement sentir sur les sommes importantes, pour des durées de remboursement allongées. Un prêt de trésorerie de 10 000 € entre particuliers, se rembourse au TAEG de 5,1 % sur 5 ans, soit des mensualités de 188,64 € hors assurance. À ce niveau les frais de dossier sont levés.

Un succès au rendez-vous pour une finance différente

Si le financement entre particuliers est déjà fortement développé aux États-Unis, la solution de Prêt D’Union est précurseur en France et croise seule sur un immense marché nu de toute concurrence. Alors qu’en mars 2013 la plate-forme recevait 535 659 000 € de demande de crédit, elle en traite aujourd’hui près de 2,5 milliards d’euros.

Mais attention, il ne s’agit pas de prêter n’importe comment à n’importe qui, des conditions de solvabilité sont exigées, ainsi les personnes inscrites au FICP de la Banque de France ne peuvent pas emprunter. Ces conditions d’octroi sérieuses n’empêchent pas l’entreprise d’avoir permis à des particuliers d’emprunter 140 480 000 € depuis sa création. Comme on le voit le poids des rejets est fort, mais le système fonctionne car de l’autre côté de l’écran les particuliers prêteurs ont reçu 4 946 248 € d’intérêts depuis le lancement de l’activité.

Ces derniers perçoivent un rendement brut de 4,4 % pour les prêts de 2 et 3 ans, octroyés à des emprunteurs de catégorie A. Ce rendement s’entend avant impôt et avant impact des défauts de paiement, estimés à 0,4 % dans cette catégorie. Le défaut est mutualisé, ce qui permet à l’ensemble des investisseurs d’amortir le risque.

Profitez des offres :