Accueil Actualités Négocier un prêt

Haute-Normandie : les crédits immobiliers les moins chers de France

PARTAGER SUR
Rouen et son économie en redémarrage.

Si la moyenne nationale du taux des crédits immobiliers s’établit à 1,60 % sur 18 ans, en Haute-Normandie c’est encore moins cher. D’après le réseau de courtiers CAFPI, y financer son logement coûterait bien moins cher que dans le reste de la France. Et effectivement le calcul montre que si l’on habite à Rouen, à Vernon ou au Havre, il est préférable d’acheter plutôt que de louer.

Des crédits immobiliers à 1,30 % sur 20 ans en Haute-Normandie

À ce prix-là il ne vaut même plus la peine d’acheter un logement cash. La dernière édition du baromètre des taux immobiliers du réseau de courtiers CAFPI, pointe du doigt l’étrange exception de la Haute-Normandie. Cette ancienne région de France est maintenant scindée avec sa petite sœur de Basse-Normandie, sous une seule et même Normandie.

Elle comprenait les départements de l’Eure (27) et la Seine-Maritime (76), dont les habitants peuvent en ce moment emprunter au taux imbattable de 1,30 % sur 20 ans. Par opposition, en Lorraine, en Champagne Ardennes et en Alsace, les emprunteurs doivent « se contenter » de 1,57 %.

Mais il y a mieux, car sur 15 ans les crédits immobiliers de Haute-Normandie se souscrivent à 1,04 %, contre 1,44 % pour la moyenne nationale. Sur 25 ans la barre et à 1,45 %, alors qu’elle se situe à 1,99 % sur le reste de la France (source : observatoire CSA/Crédit Logement).

Rouen, Le Havre, Vernon : acheter coûte moins cher que louer

Les habitants de la Haute-Normandie sont d’autant plus comblés, que les prix du m² sont eux aussi en dessous de la moyenne nationale.

D’après le baromètre des notaires, il faut aller à Vernon (27) pour trouver les appartements parmi les plus chers de la région, avec une fourchette de 1530 €/m² à 2330 €/m². Mais les études locales considèrent que les prix sont effectivement élevés, et qu’ils s’orientent de toutes manières à la baisse.

Il n’empêche que pour un budget de 135 000 € et un prix médian de 1930 €/m², on se paye un appartement de 70 m². En profitant des taux des crédits immobiliers locaux, sur 20 ans cela équivaut à des mensualités de 640 €, assurance emprunteur non comprise.

Le prix du loyer moyen étant de 9,8 €/m² (source : Observatoire Clameur), pour ce même budget un locataire pourrait s’installer dans un 65 m², plus petit. Conclusion : les taux des crédits immobiliers sont tellement avantageux à Vernon, que louer ne vaut pas la peine.

Pour pour qui souhaite profiter de l’activité économique générée par le port du Havre, les appartements coûteront 1710 €/m² de médiane. Il est peut-être temps d’acheter pensent les notaires, car les prix semblent se stabiliser.

D’autant plus que les taux des crédits immobiliers de Haute-Normandie, permettront d’acheter un appartement de 70 m² pour des mensualités de 567 € sur 20 ans (hors assurance). Louer une surface identique coûterait plus cher : 770 €/mois (11,20 €/m²).

Même son de cloche à Rouen, les prix des appartements semblent stagner à -0,1 % depuis 1 an, pour un budget de 1770 €/m² à 2500 €/m². Ainsi pour un prix médian de 2130 €/m², un appartement ancien de 70 m² reviendrait à 149 100 €.

Les crédits immobiliers locaux permettraient des mensualités de 706 € hors assurance, alors qu’un loyer coûterait 777 €/mois (11,10 €/m²).

Des maisons parmi les moins chères de France

À Vernon, pour les maisons la fourchette de transactions va de 147 000 € à 255 000 €, et si les prix ont stagné au 1er trimestre, ils affichent une hausse de +9,6 % sur 1 an. Selon les notaires, la tendance inflationniste continue.

Au Havre, les familles préférant s’installer dans une maison, n’auront besoin que d’un budget médian de 149 000 €, les prix étant en baisse de -9,7 % sur 5 ans.

À Rouen les transactions médianes sur les maisons s’établissent à 188 500 €, avec un redémarrage à la hausse de +3 % au 1er trimestre 2016. Notons qu’il y en a pour tous les budgets, avec des transactions de 138 000 € à 305 000 € enregistrées par les études notariales locales.

Logements pas chers pour bassins économiques

Certes la région Haute-Normandie n’est pas parmi les plus dynamiques de France, mais elle possède ses poches économiques. La commune de Notre-Dame-de-Gravenchon (76) jouit notamment d’une raffinerie gérée par une filiale d’Exxon mobile. Les 8000 habitants achètent des maisons dont les prix varient de 104 000 € à 150 000 €, à une trentaine de kilomètres du Havre.

La Banque de France tire un bilan teinté d’optimisme pour la Haute-Normandie. Dans son édition sur la conjoncture de l’économie en région pour mai 2016, l’institution voit « une amélioration de l’activité » pour les secteurs de l’industrie et des services. Pour autant les outils de production ne tournent aujourd’hui qu’à 75 % de leur capacité, le redressement pourrait être « sans impact significatif sur l’emploi ».

Mais cela ne devrait pas décourager la population, dont le nombre grandit de +0,3 % (source INSEE). Au dernier recensement, 56,5 % parmi les 761 000 ménages étaient propriétaires de leur résidence principale. Les crédits immobiliers avantageux pourraient faire croître cette proportion.

Quoi de neuf du côté des promos ?