Accueil Actualités Comparatif crédit immobilier

La France, meilleur marché immobilier d’Europe ?

PARTAGER SUR
Cette capitale en Europe, où l'on achète un logement pour le prix d'une voiture en France.

Et si la France proposait finalement le meilleur marché immobilier d’Europe ? Les prix y sont abordables, la capitale y est dynamique, et l’on emprunte à un taux raisonnable, même si nos voisins européens font mieux. C’est ce que l’on constate à la lecture du rapport sur le logement en Europe, compilé par le réseau d’agences ERA.

Et la capitale européenne la plus chère est…

En France il faudra se diriger à Saint-Etienne pour trouver l’immobilier le moins cher des grandes métropoles, à 1375 €/m² (source LPI SeLoger). C’est pourtant 2 fois plus cher qu’à Sofia, capitale de la Bulgarie où l’on pourra devenir propriétaire pour 775 €/m². A priori 100 000 € permettraient donc d’emménager dans un confortable appartement de 129 m² sur les rives du Danube.

En revanche pour ce même budget on obtiendrait une chambre de bonne de 10 m² à Berne, capitale fédérale de la Suisse. D’après l’enquête du réseau d’agents immobiliers ERA, le prix moyen des transactions s’établit à 10 963 €/m².

Cocorico, c’est Paris qui prend la 2e place du podium, avec 8413 €/m². L’arrondissement le plus prisé étant le 6e, dont les appartements anciens s’échangent en moyenne à 11 962 €/m². Toutefois l’immobilier de la capitale française se trouve sur sa courbe ascendante, notamment dû aux incertitudes liées au Brexit. Ainsi d’après le baromètre LPI SeLoger, les prix de l’immobilier parisien ont bondi de +2,6 % cet été.

Alors si ce budget devient trop élevé, direction le Luxembourg. La capitale du Grand-Duché, Luxembourg-ville, permet de devenir propriétaire pour un prix moyen de 5705 €/m².

Sinon pour celles et ceux que les restrictions sur la liberté d’expression et l’instabilité politique n’effraient pas, il y a Ankara. Le marché immobilier de la capitale turque est en plein boom, au prix imbattable de 720 €/m².

Ce marché immobilier européen où l’on achète pour moins de 30 000 €

Si les prix des logements d’Ankara peuvent sembler faibles, ils ont pourtant subi une inflation de +22 % en 2015. Alors avec un PIB par habitant de 9559 € et un taux de chômage de 9,8 %, certains ménages turcs pourraient devenir propriétaires en s’éloignant de la capitale. Globalement un budget de 42 000 € leur serait suffisant pour acheter leur pied-à-terre.

Ou alors ils pourraient se diriger vers la Bulgarie. Le montant moyen des transactions chez les descendants des Thraces est le plus bas de la liste : 29 510 €. Certes les prix ont grimpé de +2 % cette année, mais à ce tarif là il n’y a pas le feu.

Investir dans l’immobilier au sein d’un pays phare de la zone euro, qui plus est dans une phase de croissance ? Bienvenue en France, où le budget immobilier moyen s’établit à 207 162 €. C’est moins cher qu’en Belgique où il faudra tabler sur 226 269 €, mais c’est bien au-dessus des 175 900 € nécessaires sur le marché immobilier allemand.

Quand les taux immobiliers français ne sont pas les meilleurs

En 2015 les marchés financiers commençaient à se préparer aux politiques ultra accommodantes de la Banque Centrale Européenne. Déjà on applaudissait la fluidité du mécanisme, qui permettait d’emprunter en moyenne à 2,3 % en France. Entre-temps le taux est descendu sous la barre des 1,6 %, avec peut-être un nouveau record battu au moins au cours des 2 premières semaines de septembre. Mais qui se doutait qu’en Turquie on pouvait s’endetter pour 2 fois moins cher, à 1,1 % ?

Dans le courant de l’année dernière, on parlait beaucoup d’achat immobilier en Allemagne. Outre-Rhin les banques proposaient des prêts bancaires à 1,3 %. Pendant ce temps le Portugal ne s’en sortait pas si mal eu égard à sa situation économique. Les ménages pouvaient emprunter pour acheter leur logement au taux de 2,2 %.

Loin, très loin derrière, suivait la Bulgarie et ses conditions imbattablement élevées de 6 %. On comprend pourquoi les logements y sont si abordables.

Profitez des offres :