Accueil Consommation

Orange Bank table sur 4,5 % de mobilité bancaire par an

PARTAGER SUR
La banque traditionnelle passe en ligne, et elle devient mobile grâce à la loi Macron.

Sale temps pour les banques. Alors qu’elles pourraient bientôt perdre leur suprématie sur l’assurance emprunteur, la loi Macron sur la mobilité bancaire attise l’appétit de la concurrence. Et les nouveaux venus sont loin d’être des Petits Poucets. Orange Bank attaque ainsi un marché qu’elle estime à 8 millions de clients prêts à changer de banque.

Le 6 février 2017, on pourra changer de banque en 10 jours

La loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, n’est pas faite que pour les autocars et les études notariales. L’article 43 de celle que l’on appelle la loi Macron concerne particulièrement le consommateur, et l’une de ses mesures emblématiques est entrée en application le 18 septembre 2016.

Depuis cette date, les banques ont l’obligation de fournir à leurs clients une brochure d’information sur la mobilité bancaire. Cette brochure précise notamment le déroulement du processus de changement de banque, qui entrera en application le 6 février 2017. À cette date le titulaire d’un compte courant pourra changer de banque en 10 jours chrono. Comment : tout simplement en laissant à sa nouvelle banque la tâche d’avertir sa banque actuelle, et de déménager ses virements sur son nouveau compte courant.

Le service de mobilité bancaire fait naître un marché de 8 millions de clients

Le législateur en a assez du monopole des banques. Après le comparateur de tarifs bancaires de l’État, après la loi Sapin 2 sur le changement d’assurance crédits, c’est maintenant la loi Macron qui met les pieds dans le plat. Selon un document interne de la toute nouvelle Orange Bank analysé par les Échos, il y aurait aujourd’hui « entre 3 et 4 millions de clients potentiels » prêts à changer de banque.

Toutefois ces derniers se heurtent à la résistance de leur agence actuelle, et à des complications administratives savamment orchestrées. Les quelques dizaines d’euros d’économies réalisables par an ne semblent alors plus intéressantes.

Mais tout cela va bientôt changer avec l’entrée en vigueur du service de mobilité bancaire, au 6 février 2017. Selon Orange Bank cette fluidité permettrait de doubler le marché potentiel, l’amenant ainsi jusqu’à 8 millions de consommateurs intéressés. Le nouvel opérateur mobile espère ainsi que 4,5 % des détenteurs de comptes actuels souhaiteront changer de banque tous les ans.

Mais entre la théorie et la réalité, il y a un monde. Rappelons-nous que l’entrée en vigueur de la loi Hamon sur le changement d’assurance emprunteur en juillet 2014, n’a pas profité aux assureurs spécialisés. Et les banques traditionnelles n’ont pas l’habitude d’abandonner leurs parts de marché aussi facilement. La loi Macron sur la mobilité bancaire nous promet une belle bataille.

Profitez des offres :