Accueil Actualités Comparatif crédit immobilier

Les prix des appartements redécollent à Paris

PARTAGER SUR
Les immeubles de prestige du 7e arrondissement parisien, ont de nouveau la cote.

Ils étaient descendus sous la barre des 8000 €/m² l’année dernière, puis les prix des appartements à Paris sont remontés, comme toujours. Ainsi à la fin mai, les notaires ont enregistré des transactions médianes à 8060 €/m². Mais ce qui frappe le plus, c’est la forte hausse du montant des avant-contrats devant se conclure en septembre.

Montant des ventes d’appartements à Paris : + 180 €/m²

Dans une vente immobilière, acheteurs et vendeurs commencent par signer un avant-contrat, généralement sous la forme d’une promesse synallagmatique de vente (qui engage les 2 parties). Il est très rare que le montant varie au moment de la signature de l’acte définitif, intervenant jusqu’à 6 mois plus tard, le temps que chacun prenne ses dispositions.

Lorsqu’ils calculent la médiane du prix de vente des appartements dont l’acte définitif doit se signer en septembre, les notaires constatent que la barre monte à 8240 €/m², contre 8060 €/m² en mai. Une forte poussée de +2,2 % en 6 mois, qui ne veut pas pour autant dire que les prix des appartements à Paris sont en pleine inflation.

Il est possible que les acheteurs actuels aient attendus de meilleures conditions d’emprunt immobilier, avant de jeter leur dévolu sur des biens plus grands, mieux placés, plus chers. Il convient toujours de se rappeler que les outils de mesure des évolutions des prix des logements, ne reflètent que les montants des ventes, pas forcément la valeur intrinsèque d’un type de bien précis.

Pour preuve : les montants des transactions grimpent surtout dans les arrondissements chics.

Le 7e arrondissement prend +4,8 % en 1 trimestre

De mars à mai, les études notariales parisiennes ont vu le montant des transactions sur les appartements anciens du 7e, grimper de +4,8 % par rapport aux 3 mois précédents. Mais cette progression est surtout due au quartier École Militaire, dont les prix de vente ont bondi de +11,4 % en 1 an, désormais à 11 430 €/m².

Une inversion de courbe qui rappelle, s’il en était besoin, l’aspect sécuritaire de l’immobilier de luxe parisien.

Dans le 1er arrondissement, le très culturel et touristique quartier des Halles a vu la même progression à +11,2 %, pour une médiane de 10 360 €/m². Mais la palme d’or revient aux ventes du quartier des Enfants Rouges dans le 3e arrondissement, avec un bond de +13,3 % sur 1 an, à 10 920 €/m².

Les prix des appartements retombent dans le 19e

Après plusieurs mois de bonne santé, le montant des ventes des appartements anciens du 19e arrondissement parisien, diminue dans 3 quartiers sur 4. À une trentaine de minutes en métro du centre de Paris, les prix descendent -2,2 % sur 3 mois. Seul le quartier de Combat tire son épingle du jeu, avec +1,1 % en 1 an pour une médiane de 7250 €/m².

Pont de Flandre reste le moins cher de la capitale, on y trouve des appartements à 5680 €/m², une baisse de -6,1 % en 12 mois.

Quoi de neuf du côté des promos ?