Accueil Actualités Obtenir un prêt

Quels revenus pour acheter un logement dans une grande ville ?

PARTAGER SUR
Marseille est la 2e commune la plus peuplée de France, et de loin la plus abordable pour acheter un logement.

S’il faut être un couple de cadres pour acheter un logement à Paris, il suffit de faire partie de la classe ouvrière pour devenir propriétaire d’un appartement à Marseille. Les prix ne montent pas dans toutes les grandes villes, et les taux immobiliers descendent partout. Au final, emménager dans l’une des 5 communes les plus peuplées de France devient abordable à davantage de ménages.

Méthodologie : on parle ici de revenus imposables nets, pour des ménages n’ayant aucun crédit en cours, avec un taux d’endettement futur de 33 %. On part du principe que les emprunteurs disposent d’un apport personnel de 10 %, et qu’ils rembourse sur 25 ans.

Acheter un logement à Paris : 5300 €/mois minimum

Selon les notaires, le prix médian d’une transaction dans la capitale s’établit à 8000 €/m², en hausse de +1,2 % au 1er trimestre 2016, par rapport au 4e trimestre 2015. Pour acheter un 70 m², il faudra réunir un budget de 560 000 €. Au taux actuel et remboursé sur 25 ans, cela signifie des mensualités de 2468 €. Pour obtenir le quitus d’une banque, le ménage devra percevoir des revenus de 7479 €/mois. À Paris, la baisse des taux ne compense pas la hausse des prix.

Toutefois on peut toujours trouver moins cher en cherchant bien. Du côté du quartier de Pont de Flandre (19e), les notaires constatent que les appartements anciens se vendent en médiane à 5680 €/m². Ainsi un ménage percevant 5300 €/mois pourra emménager dans un 70 m².

Marseille, où ouvriers et employés peuvent acheter un logement

Il y a 3 fois moins d’habitants dans la cité phocéenne qu’à Paris. Mais il y a plus de soleil, plus de sourires et beaucoup plus d’opportunités de devenir propriétaire. Les notaires constatent que les prix des appartements baissent de -0,5 %, pour s’établir à 2180 €/m².

En théorie, un ménage pourrait donc acheter un logement en appartement de 70 m², pour des revenus de 2040 €/mois. Mais en théorie seulement, car si les banques financent des couples de primo accédants gagnant 3000 € par mois, elles se méfient des plus bas salaires. Toutefois un célibataire gagnant 2040 €/mois a toutes ses chances de poser ses espadrilles dans un 70 m² à Marseille.

Pour acheter une maison, il faudra le plus souvent s’exiler sur la zone d’Aix-en-Provence. La transaction médiane s’établit à 310 000 €, en hausse de +3,3 %. À ce tarif on peut trouver un prêt immobilier avec des revenus de 4135 €/mois. À noter que ces ressources sont également suffisantes pour acheter une maison en région parisienne.

Lyon : grand écart entre les maisons et les appartements

La capitale des gones fait partie de ces pas si nombreuses grandes villes de France, où le prix des appartements a augmenté. Et pas qu’un peu, après +3,5 % la médiane s’établit à 3350 €/m².

Rien de dramatique cependant, car des revenus de 3130 €/mois suffisent pour s’offrir un appartement ancien de 70 m², financé sur 25 ans. Toutefois il faudra tabler sur 3810 €/mois pour acheter un logement dans le 4e ou le 2e arrondissement.

Par contre, pour les maisons c’est plus cher. Avec un prix médian de 505 600 € dans le 3e, aucune banque ne donnera son feu vert en dessous de 6750 €/mois. On trouvera moins cher à quelques stations de tramway, en descendant dans le 8e. Les prix des maisons tournent autour des 316 800 €, abordable pour des revenus de 4230 €/mois.

Acheter un logement à Toulouse avec 2300 €/mois

Le bassin d’emploi et la douceur de vivre de la ville rose sont encore plus abordables. Les prix des appartements anciens ont baissé de -0,8 %, atterrissant à 2480 €/m². Avec un crédit sur 25 ans, il suffit de revenus de 2320 €/mois pour devenir propriétaire d’un 70 m².

S’établir dans le quartier de Saint-Etienne est plus cher, on y trouve des appartements à 3760 €/m². Acheter un logement dans le centre de Toulouse devient accessible aux ménages percevant 3515 €/mois.

Pour les maisons, il convient de se dépêcher avant que les prix ne grimpent de trop. Les notaires constatent que la médiane atteint 268 000 € au 1er trimestre, après une poussée de +4,4 %. Ce budget reste abordable pour un ménage percevant 3576 €/mois.

Nice : l’emplacement ne se paye pas cher

On a transféré les fleurs et les souvenirs de la promenade des Anglais jusqu’à un musée, où ils y resteront pour l’éternité. La folie n’aura jamais raison de la qualité de vie niçoise, les pieds dans l’eau à 2 heures des premières stations de ski.

Il suffit d’un budget de 3450 €/m² pour faire partie des quelques 343 000 âmes qui constituent la population municipale. Les prix des appartements baissent de -0,7 % de fin 2015 à début 2016, ce qui permet à un ménage percevant 3327 €/mois d’y acheter un logement.

Mais il s’agit d’une théorie, en pratique il faudra tout de même monter jusqu’à 4588 €/mois, pour devenir propriétaire dans le quartier rue de France, face à la Méditerranée.

Quoi de neuf du côté des promos ?