Accueil Actualités

Le crédit à taux zéro profite à 19 000 ménages en 3 mois

PARTAGER SUR
Les demandes de PTZ+ sont généralement bien accueillies par les banques. © Sondem Fotolia.com

Les chiffres de l’immobilier sont les bienvenus à l’heure de tirer le bilan de François Hollande. Le président ne se prive pas de cette bouffée d’air frais, en rappelant le succès du crédit à taux zéro depuis le début de l’année. Ce dispositif d’accession à la propriété a déjà été attribué à 19 000 ménages depuis le début de l’année, particulièrement pour acquérir des logements neufs.

Succès confirmé pour le crédit à taux zéro

Les programmes immobiliers coûtent cher, quelquefois 50 % de plus que les appartements anciens. C’est là où intervient le PTZ plus, qui prend en charge 40 % du coût du projet sans intérêts bancaires. Le dispositif est réservé aux ménages n’ayant pas été propriétaires au cours des 2 dernières années, et dont les revenus ne dépassent pas un certain plafond.

Dans sa configuration version 2016, le crédit à taux zéro serait ainsi à la portée de 90 % des ménages français. Remboursement différé sur plus de 10 ans, plafond de participation variable en fonction de la zone géographique et du nombre de personnes destinées à occuper le logement, tous les ingrédients sont réunis et le succès est au rendez-vous.

D’après François Hollande, 19 000 crédits à taux zéro ont été distribués depuis janvier. Et ce n’est pas fini, car le gouvernement s’est fixé un objectif de 120 000 dossiers cette année.

Il reste que la majorité des demandes concernent les logements neufs, particulièrement en région parisienne.

25 % de travaux dans un logement ancien

Si le PTZ+ peut financer un logement ancien avec travaux, les rénovations doivent représenter 25 % du coût de l’opération. Plus clairement, pour bénéficier du dispositif sur un appartement ancien acheté 150 000 €, il faudra réaliser 50 000 € de travaux.

À ce tarif, il n’est guère surprenant que les courtiers en prêt immobilier enregistrent surtout des demandes pour les programmes neufs. Chez Vousfinancer.com, seuls 15 % des dossiers de crédit à taux zéro concernent l’achat de logements anciens avec travaux.

Même son de cloche chez Empruntis, où l’on ne constate que 8 % de PTZ+ relatif à un logement existant à rénover. Car avec les prix du m² en Île-de-France, l’obligation de travaux devient pesante. Les jeunes ménages franciliens se tournent alors vers les programmes des promoteurs, Vousfinancer.com a déjà enregistré 400 demandes rien qu’au 1ier trimestre.

Le crédit à taux zéro dans l’ancien est surtout adapté en régions, « pour des opération inférieures ou égales à 100 000 € », précise le réseau Laforêt. D’ailleurs le gouvernement n’est pas dupe, il ne table que sur 10 000 PTZ destinés à l’immobilier ancien.

Posez vos questions, commentez

commentaires