Accueil Marché immobilier Acheter une maison moins chère à 30 min du centre ville

Acheter une maison moins chère à 30 min du centre ville

Plus l’on se rapproche du centre-ville, plus l’immobilier est coûteux. Mais grâce aux transports en commun il est possible d’acheter une maison moins chère avec un temps de trajet supplémentaire de 30 à 40 minutes. Les différences de prix peuvent d’ailleurs être énormes, Emprunter Malin fait le point chaque trimestre pour vous donner des idées.

Acheter une maison en Île-de-France : 40 minutes de trajet pour 3 fois moins cher

De toutes les grandes aires urbaines françaises, la région parisienne illustre le mieux l’exemple du gain de pouvoir d’achat immobilier lorsque l’on augmente le trajet dans les transports en commun. Et justement la mobilité des franciliens va encore s’améliorer avec l’arrivée du réseau de transport du Grand Paris.

Pour aller chercher la verdure de l’Ouest parisien tout en restant au cœur d’une zone économique dynamique, les ménages pourront s’installer à Rueil-Malmaison (92). Ils seront à proximité de la forêt domaniale, tout près du golfe de Saint-Cloud, à quelques minutes du bois de Boulogne, et à une quinzaine de minutes de la station métro/RER Châtelet-les-Halles, au cœur de Paris.

Toutefois d’après les notaires cette localisation privilégiée a un coût : 788 900 € pour une maison (transactions du 4e trimestre 2019).

Et pourtant en continuant sur la ligne A du RER toujours plus à l’ouest, on arrive à la station de Cergy-Pontoise (95), après un maximum de 30 minutes de trajet. Un peu de transport supplémentaire pour acheter une maison à 287 500 € en médiane, soit une économie de 500 000 €.

Acheter une maison à Bordeaux : 30 minutes de tramway pour 2 fois moins cher

La capitale mondiale du vin est l’une des villes de France où l’écart entre les prix des logements neufs et ancien est le plus faible. Il est toutefois quasiment impensable de trouver une maison à vendre dans le centre de Bordeaux, quartier Hôtel de Ville.

On pourra en revanche s’écarter légèrement au sud-ouest, vers Saint-Bruno-Saint-Victor. La transaction médiane telle que relevée par les notaires sur 1 an à la fin octobre 2019, s’établit à 466 900 €. La fourchette va en fait de 392 900 € à 689 600 €, avec plus 4 familles sur 10 optant pour une maison de 6 pièces et plus.

L’un des avantages est que l’on se trouve proche de l’espace sportif du Parc Lescure. Mais on peut également s’y rendre en achetant une maison à Pessac. Grâce à la ligne B du tramway local, les sportifs ne seront qu’à 30 minutes de trajet de la station hôtel de ville, en plein cœur du vieux Bordeaux. Une information qui intéressera également les investisseurs immobiliers, car Pessac se trouve en zone B1.

Un éloignement du centre ville de Bordeaux qui pourra permettre d’acheter une maison au prix médian de 370 000 €. Avec une fourchette de transactions comprise entre 310 500 € et 476 800 €, plus de la moitié des acheteurs choisit des maisons de plus de 5 pièces.

Acheter une maison à Lyon : 25 minutes de tramway

Le 3e arrondissement de Lyon est bien placé dans la capitale mondiale de la gastronomie. Proche de la gare, du quartier des affaires de la Part-Dieu, on trouve de vieilles maisons proches d’esplanades et de jardins publics. Mais il faudra tout de même compter sur un budget médian de 711 700 €. Les notaires ont vu des transactions de 450 000 € à 831 400 € passer par leurs études, dont 46 % concernaient des maisons de 6 pièces et plus.

Heureusement qu’il y a l’indispensable ligne 3 du tramway. En un maximum de 25 minutes de trajet, elle emmènera la population un peu plus au sud pour acheter une maison dans le 8e arrondissement à 330 000 €. Une économie qui vaut bien le coût des transports en commun sur toute la durée de remboursement d’un prêt immobilier.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Abonnez-vous à ce fil de discussion
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires dans le texte
Voir tous les commentaires