Accueil Investissements immobiliers Investir en locatif

5000 logements financés par les investisseurs institutionnels grâce à la défiscalisation

Il aura fallu intégrer des règles de défiscalisation à l’attention des investisseurs institutionnels dans la loi des finances rectificatifs de 2014. Mais le résultat est là : la construction de 5000 logements dits « intermédiaires » doit être lancée sous peu. D’après le quotidien la tribune.fr, le revenu locatif brut sera supérieur à 4,8 %.

Quand les investisseurs institutionnels investissent dans l’immobilier

Les investisseurs institutionnels n’étaient pratiquement pas revenus dans l’investissement locatif depuis les années 90. L’accord signé jeudi dernier entre la Société Nationale Immobilière (SNI) et une demi-douzaine de banques et de sociétés d’assurances, pourrait donc marquer une ère nouvelle.

Le Fonds de Logement Intermédiaire (FLI) créé pour l’occasion, se dote ainsi d’un fonds propre de 515 millions d’euros, « correspondant à une capacité d’investissement de 860 millions ». S’il était prévu d’injecter au départ 1,7 milliards d’euros, les promoteurs ne s’en formalisent pas. Car la bataille fut rude, il fallut offrir des remises d’impôt aux investisseurs institutionnels.

Qu’est-ce qu’un investisseur institutionnel ?

Également appelés grands investisseurs, les investisseurs institutionnels sont des organismes financiers qui collectent de l’épargne et la place sur des marchés financiers. Ce sont des sociétés d’assurances, des fonds de pension, des OPCVM, des sociétés d’investissement, etc.

En l’occurrence, selon un communiqué de la SNI, ceux ayant pris part au FLI sont « la CNP Assurances, BNP Paribas Cardif, Aviva France, le Groupe Malakoff Médéric, EDF Invest, l’Etablissement de Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (ERAFP) représenté par AEW et la Société Mutuelle d’Assurance du Bâtiment et des Travaux Publics (SMABTP) ».

Loi de défiscalisation sur mesure

Selon le site la tribune.fr, il a fallu ajouter une loi de défiscalisation spécialement dédiée aux investisseurs institutionnels. C’est ainsi que la loi de finances 2014 s’est dotée de l’article 55, s’engageant à les faire bénéficier :

  • D’une exonération de taxe foncière pendant 20 ans.
  • D’un taux de TVA réduit à 10 % sur la construction.

Cependant les grands investisseurs ont continué à jouer la carte de la prudence. Alors qu’il était initialement prévu de construire 10 000 logements intermédiaires, l’accord conclu jeudi ne concerne la construction que de la moitié. Tout espoir n’est pas perdu, car, toujours selon la tribune.fr, la signature des 5 000 autres pourrait intervenir à la fin de l’année 2014.

5000 logements intermédiaires dans les grandes agglomérations

Le financement des investisseurs institutionnels permettra donc la construction de 5000 logements de type intermédiaire. Les loyers seront plafonnés en suivant le barème de la loi Duflot, et les constructions auront principalement lieu en région parisienne. Des projets sortiront également de terre dans les grandes agglomérations.

Les mesures de défiscalisation accordées par la loi des finances de 2014, vont permettre un revenu locatif brut supérieur à 4,8 %. Il est intéressant de noter que le FLI prévoit un taux de rentabilité interne de 7 % sur 20 ans, en se basant sur une croissance moyenne des prix du mètre carré de +1,05 % sur 20 ans.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires