Accueil Immobilier

Meilleur pouvoir d’achat immobilier sur les aires urbaines dynamiques

Annecy
La Haute-Savoie a la démographie la plus dynamique, Annecy les revenus les plus élevés et l'immobilier le plus cher du classement.

L’INSEE constate que les populations désertent le centre de la France pour migrer sur ses contours, à l’exception de 2 départements de région parisienne. Les familles vont chercher des revenus plus élevés, avec souvent un pouvoir d’achat immobilier important. Focus sur les surfaces que l’on peut s’offrir au sein des aires urbaines à la démographie dynamique.

Pour rappel, l’INSEE calcule les revenus d’un ménage selon le principe de l’unité de consommation (UC). Le 1er adulte représente 1 UC, les autres personnes du ménage de 14 ans ou plus 0,5 UC, tandis que les enfants de moins de 14 ans comptent pour 0,3 UC. Une famille de 2 adultes, 1 enfant de 15 ans et 1 enfant de 12 ans comprend donc 2,3 UC.

Super pouvoir d’achat immobilier à Toulouse

La Haute-Garonne connaît un dynamisme démographique de +1,4 % par an, poussé par le bassin économique toulousain (source : carte de l’INSEE). Parmi les 1,3 millions d’habitants sur l’aire urbaine de Toulouse, 52,8 % sont propriétaires. Leurs revenus médians de 22 136 € UC laissent 50 900 €/an à une famille de 4 personnes, ce qui leur permet d’emprunter 277 000 € sur 20 ans (source : notre simulateur).

Les notaires comptent en médiane 2440 €/m² sur l’unité urbaine. Le ménage type pourrait donc devenir propriétaire d’un spacieux 113 m² familial.

Dans l’Essonne (91), plus d’habitants pour plus de surface habitable

Le département de l’Essonne voit sa population grandir au rythme de +1 % par an, de 2010 à 2015. On compte désormais 1,26 millions d’essonniens répartis dans 196 communes, dont Évry est la plus peuplée. Le département compte 60 % de propriétaires, pour seulement 5,8 % de logements vacants.

Le ménage classique gagne 22 954 € par unité de consommation, ce qui laisse en médiane 52 700 € pour une famille de 4 personnes. En se basant sur les taux couramment pratiqués par les banques, leur pouvoir d’achat immobilier serait de 284 000 €. De quoi leur permettre de devenir propriétaire de 104 m², à raison de 2710 €/m² sur tout le département.

Moins de revenus mais toujours de la surface à Montpellier

L’Hérault est l’un des départements les plus dynamiques de France, avec une croissance démographique de +1,4 % entre 2010 et 2015. Sur l’aire urbaine de Montpellier 48,8 % des ménages sont propriétaires. Ils perçoivent un revenu médian de 20 229 € par UC, ce qui laisse 46 526 €/an pour une famille de 4 personnes.

D’après les notaires, 2640 €/m² suffisent pour devenir propriétaire sur Montpellier Méditerranée Métropole. Avec une capacité d’emprunt de 256 000 €, la famille type pourrait ainsi emménager dans un 96 m².

Est-ce le moment d’acheter sur l’aire urbaine de Bordeaux ?

La population française fuit le centre pour migrer sur le littoral ouest, notamment en Gironde où la démographie pousse de +1,3 % par an. L’une des destinations privilégiées de ces nouveaux arrivants est Bordeaux, théâtre de nombreux chantiers de construction ces dernières années. En conséquence les prix des logements ont grimpé en flèche, mais semblent amorcer une période de stabilisation.

Au dernier recensement de l’INSEE, 53 % des ménages de l’aire urbaine de Bordeaux sont propriétaires de leur résidence principale. Avec 21 501 € par unité de consommation, une famille type perçoit 49 000 € par an. Ces revenus lui permettent d’emprunter 264 000 € sur 20 ans. À raison de 2820 €/m² ils peuvent alors s’acheter un confortable 93 m².

Plus de revenus mais immobilier plus cher à Annecy

Entre 2010 et 2015, la population a grandit de +1,5 % en Haute-Savoie. Aux dernières données près de 60 % des ménages de l’aire urbaine d’Annecy sont propriétaires, ils perçoivent 24 483 € par unité de consommation.

Les revenus d’une famille composée de 2 parents, 1 enfant de 15 ans et un enfant de 13 ans, seraient de 56 310 € par an. Ils sont donc parmi les plus riches des Français habitant les zones démographiques les plus dynamiques, mais restent loin derrière les 9 % de la population la plus aisée.

Leurs ressources pourraient tout de même leur permettre d’emprunter 300 000 € sur 20 ans. À raison d’un prix du m² médian de 3610 m² à Annecy, cette famille pourrait s’offrir 83 m². C’est plus petit, mais ils disposent de grands espaces naturels et peuvent aller skier tous les week-ends.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires