Accueil Justice et alertes Le recours à une agence immobilière sera-t-il obligatoire ?

Le recours à une agence immobilière sera-t-il obligatoire ?

mise à jour: 20 décembre 2018
Tout comme un notaire, un agent immobilier peut faire signer une promesse de vente.

Les ventes de logements décollent dans le neuf comme dans l’ancien, les prix montent, mais certains ne sont pas satisfaits pour autant. L’UNIS (Union des Syndicats de l’Immobilier) aimerait s’approprier le monopole du marché, en rendant obligatoire le passage par une agence immobilière. C’est sérieux, les dirigeants ont même rédigé un livre blanc à l’attention des candidats à l’élection présidentielle, avec quelques pépites.

Rendre le mandat exclusif obligatoire

Il faut bien reconnaître que l’environnement professionnel d’une agence immobilière est extrêmement compétitif. Un sondage IFOP pour le réseau optimum montre que 95 % des acheteurs font leurs recherches sur Internet. Et sur cette proportion, 86 % commenceront par consulter des sites d’annonces entre particuliers. Il reste que 67 % ont tout de même l’intention de visiter les sites des professionnels. Et ça marche, car 58 % des acheteurs de résidence principale ont fait affaire via une agence immobilière au cours des 3 dernières années.

Pourtant la vie n’est pas toute rose pour cette dernière. Car si un propriétaire peut lui confier la vente de son logement, il peut le faire via un mandat simple ou exclusif. Dans le premier cas il a le droit d’autoriser une bonne douzaine d’intermédiaires à lui trouver un acheteur, contre une rémunération généralement basée sur le prix de vente.

Il va sans dire que les agences immobilières préfèrent le mandat exclusif. Dans cette configuration, seul le mandaté a le droit de vendre le logement en question. Et justement l’UNIS demande aux candidats à l’élection présidentielle d’annuler le mandat simple, pour n’autoriser que le mandat exclusif.

Un monopole de l’agence immobilière pour aller plus vite

Et tout cela uniquement dans le but de mieux servir le consommateur, bien entendu. Car d’après les chiffres du syndicat, un logement mettrait 167 jours à se vendre au moyen d’un mandat simple, contre seulement 105 jours via un mandat exclusif. Pourtant en avril 2015, les notaires constataient qu’il fallait en moyenne 100 jours pour trouver preneur.

Or à cette époque les études enregistraient 712 000 transactions en juin 2015, contre 830 000 en juin 2016 (sur 1 an). Le marché s’étant fluidifié grâce à la baisse des taux d’emprunt, il serait logique d’en conclure que le délai de vente d’un logement est plus rapide aujourd’hui.

Rendre l’agence immobilière obligatoire

Le communiqué de presse invitant les membres de l’UNIS au 8e congrès, à Lyon les 13 et 14 octobre dernier, annonce la couleur. En contribution à la campagne des présidentielles de 2017, le syndicat entend « redonner de la fluidité, instaurer plus de stabilité ». Combattre les inégalités territoriales, favoriser la rénovation énergétique et l’habitat social, sont au programme. Et pour y arriver, l’UNIS estime indispensable « le recours obligatoire aux professionnels dans tous les actes émaillant le parcours résidentiel de nos concitoyens ».

En clair, le syndicat souhaiterait rendre obligatoire le recours à l’agence immobilière pour vendre ou acheter un logement. Mais attention, hors de question d’utiliser le mandat simple. Comme cité plus haut, seul le mandat exclusif sera autorisé, toujours afin de fluidifier le marché et d’améliorer le service aux particuliers.

Plombier, jardiniers, monteurs de meubles, tous sont concernés

À ce stade, certains lecteurs pourraient avoir du mal à comprendre le concept d’instaurer un monopole pour fluidifier un marché. Car si la loi devait obliger les vendeurs de logements à passer par une agence immobilière, d’autres professions pourraient alors s’engouffrer dans la brèche.

Les bricoleurs parmi nos internautes devraient ainsi remiser leurs outils, car le syndicat des plombiers pourrait exiger la présence d’un de leurs membres pour changer un joint de robinet. Plus question non plus de planter des fleurs et d’arroser le jardin, cette tâche devrait être dévolue au jardinier professionnel, dans l’intérêt de la pelouse.

On plaisante, et pourtant l’idée pourrait créer de l’emploi. Pensez un peu que les particuliers ne puissent plus monter eux-mêmes leurs meubles en kit. Aux professionnels de déchiffrer les plans et de se glisser au fond du placard pour visser la dernière vis, en ayant quelques mots gentils pour les ingénieurs du bureau d’études.

Et bien sûr, il y a aussi l’idée d’obliger les dirigeants à passer par un comique professionnel avant de dire des bêtises dans la presse.

Fabien Belleinguer

Fabien Belleinguer

Éditeur chez Emprunter-Malin.com
Blogueur sur les thèmes de l'argent et l'immobilier depuis 2012, je suis radin, suspicieux, mais toujours poli. Autodidacte, je choisis mes sources d'information avec soin et les analyse en toute indépendance.
Fabien Belleinguer