Accueil Consommation Financement auto

29 % des Français payent leur assurance auto trop cher

Voitures neuves chez le concessionnaire
Une assurance auto que le conducteur ne paye que lorsqu'il roule.

Posséder une ou plusieurs voitures est synonyme de liberté. D’ailleurs 79 % des conducteurs interrogés par OpinionWay pour le compte de Wilov, ne pourraient pas se passer de leur véhicule. Pour autant seuls 37 % d’entre eux l’utilisent tous les jours, c’est ce qui fait penser à 29 % des sondés qu’ils payent leur assurance auto trop cher.

34 % des Français utilisent leur voiture principale occasionnellement

Le sondage a été effectué auprès de 1053 propriétaires de voitures, du 31 mai au 2 juin 2017. Le sondeur est OpinionWay, commandité par le souscripteur d’assurance Wilov. Ce dernier propose un forfait tout risque, qui ne fonctionne que durant les journées d’utilisation. Le contact se fait uniquement via une application Smartphone. L’utilisateur répond à 6 questions et reçoit un devis dans les 2 minutes.

L’objectif est de proposer des polices moins chères, dans un contexte où la taxation sur les voitures va augmenter en 2018.

Il existe sans doute un marché pour cette nouvelle formule d’assurance auto, car seuls 37 % des Français utilisent leur voiture principale tous les jours. Parmi les sondés, 1/3 possède un 2e véhicule mais seuls 22 % le conduisent tous les jours. Un peu plus de 4 % ont même une 3e auto, mais là ils ne sont que 10 % à en faire une utilisation quotidienne. Ainsi seuls 66 % des automobilistes utilisent leur véhicule principal régulièrement.

Ils trouvent leur assurance auto trop chère

Le sondage montre que les propriétaires de voitures ont généralement une bonne image de leur assurance auto. 86 % pensent que la police qu’ils ont choisie correspond à leurs attentes. Ils sont d’ailleurs 78 % à voir les clauses comme claires et compréhensibles.

Mais s’ils sont 70 % à considérer qu’ils payent le juste prix pour assurer leur véhicule, cela laisse 29 % de mécontents avec les 1 % qui ne se prononcent pas. Cette proportion est d’autant plus forte chez les moins de 35 ans, qui sont 41 % à penser qu’ils payent leur assurance auto trop cher. Un marché à prendre, sachant que cette tranche d’âge est attirée par les Fintechs.

Mais il reste du travail pour Wilov, car seuls 16 % des conducteurs sont intéressés par l’assurance auto via Smartphone. Les tranches d’âge les plus motivées sont les moins de 35 ans (25 %) et les 35–49 ans (20 %). Pour tous les autres, le seul rapport entre un Smartphone et une voiture est la possibilité de réserver un véhicule de tourisme avec chauffeur depuis son petit écran.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires