Accueil Consommation Quelle augmentation de salaires en 2019 ?

Quelle augmentation de salaires en 2019 ?

Impôts et charges sur les revenus

Va-t-il y avoir des augmentations de salaires en 2019 ? D’après l’INSEE et la Banque de France : oui et pas qu’un peu. La capacité d’épargne des ménages va ainsi s’améliorer, sans doute car la hausse du coût de la vie sera modérée. Tous les 3 mois Emprunter Malin fait le point sur les projections macro-économiques de ces 2 instituts, les voici (sans garantir qu’elles se réaliseront).

Quelle augmentation des salaires en 2019 ?

Selon les projections macro-économiques de la Banque de France, le revenu disponible brut réel des ménages va augmenter de +2,3 % en 2019. C’est bien mais c’est 0,2 % en dessous de ce que l’institution avait prévu lors de sa dernière édition.

Selon la définition de l’INSEE, le revenu disponible brut est la somme d’argent que les ménages ont dans leur poche pour consommer et investir. Par investir on comprend également épargner, comme pour financer les études des enfants par exemple.

Le calcul intègre donc les ressources professionnelles, les revenus fonciers, ceux de l’épargne ainsi que les prestations sociales reçues. Puis on retranche les charges sociales et les impôts payés.

Et justement, d’après les comptes de la nation de l’INSEE parus fin juillet 2019, le revenu disponible brut des ménages aurait déjà augmenté de +1,8 % depuis le début de l’année. Mais les Français en profitent pour mettre de l’argent de côté, leurs taux d’épargne est ainsi passé à 15,4 % de leurs ressources.

Comparatif des mensualités

 5 000 € sur 4 ans10 000 € sur 5 ans20 000 € sur 7 ans 
Cetelem113 €/mois184 €/mois283 €/moisVoir
Banque Casino133 €/mois193 €/mois-Voir
Cofidis132 €/mois193 €/mois290 €/moisVoir
Cofinoga113 €/mois183 €/mois283 €/moisVoir
Yelloan115 €/mois187 €/mois-Voir
Comparatif des mensualités en €/mois pour un prêt personnel de 5000 € sur 4 ans, 10 000 € sur 5 ans, et 20 000 € sur 7 ans. Assurances emprunteurs non-incluses.

Important : ces résultats ont été obtenus le 23 août 2019 avec les taux procurés par notre partenaire AWIN, et sur le site de Yelloan. Les résultats ont été arrondis au nombre supérieur. Vous pourriez obtenir des mensualités différentes suite à votre propre simulation.

Ce comportement prudent est d’ailleurs cité par l’OFCE qui s’attend à un pouvoir d’achat en évolution inégale cette année. Car pour parler de pouvoir d’achat, il convient de comparer la hausse du coût de la vie à l’augmentation des salaires attendue en 2019.

Or en juillet 2019 l’INSEE calculait 1,1 % d’augmentation du coût de la vie. Peu importe, la Banque de France prévoit une hausse de +1,1 % de la consommation des ménages cette année.

Combien gagnent les Français ?

D’après l’INSEE, le revenu disponible brut des Français était de 1389 €/mois en 2017, nos compatriotes gagnaient ainsi 2,6 % plus qu’en 2016. Cela paraîtra peu à certains, qu’ils se consolent car ils seraient parmi les plus mieux lotis de l’Union Européenne, ce qui leur procure notamment un bon pouvoir d’achat immobilier.

Le site de statistiques Eurostat utilise un standard de pouvoir d’achat pour mesurer les différences des salaires entre ses pays membres. Il s’agit d’une unité monétaire artificielle, qui permet de « neutraliser les différences de niveau de prix entre les pays». Eurostat en tire ainsi la liste des salaires que gagneraient les ménages de l’union européenne dans leurs pays respectifs, si tous les prix étaient unifiés.

Comparé à ses voisins, le Français moyen percevrait ainsi 20 750 € par an. Ce n’est pas très éloigné de l’Allemand de base, qui a prix égal se contenterait de 21 210 €. C’est moins bien que les Autrichiens, du haut de leurs 22 524 €. Mais c’est vraiment loin derrière les 28 071 € qui rentrent tous les ans dans la poche d’un Luxembourgeois.

Pour la Banque Mondiale, en 2018 le revenu national brut par français était de 41 070 $ US. Ce serait quand même loin derrière celui des États-Unis, dont les habitants se contentaient de 62 850 $ US en 2018. Un chiffre qui ne prend certainement pas en compte les disparités sociales au pays de l’oncle Sam.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles

Une question ? Un commentaire ? On vous répond !

500
  Abonnez-vous à ce fil de discussion  
Notifier de