Accueil Actualités

Les banques prêtent moins en cette fin d’année

Négociation immobilière
Le marché du prêt immobilier fonctionne à plein régime depuis la baisse des taux.

Si la production de crédit immobilier est en hausse depuis 1 an, elle accuse un fort recul en 3 mois. Les banques accordent moins de prêts pour des montants moins élevés, dans un contexte où les taux régressent. Le mois de décembre pourrait être tout aussi peu prolifique, mais la reprise est attendue en janvier.

Les banques prêtent moins, mais moins cher

La dernière édition de l’observatoire CSA/Crédit Logement pointe un ralentissement de l’activité immobilière des banques. De septembre à novembre le nombre de prêts immobiliers accordés à ainsi baissé de -19,1 %, par rapport à la période juin–août. Mais ce n’est pas tout, car dans un même temps le montant global prêté accuse un recul de -10,9 %.

L’année dernière à cette époque la baisse des taux n’avait pas encore provoqué d’inflation majeure sur le prix du m². Les emprunteurs étaient donc en mesure d’augmenter leur budget, et ils ne s’en privaient pas.

Toutefois ceux qui ont acheté de l’immobilier ancien n’ont pas eu à se plaindre de la situation. En novembre les emprunteurs accédants ont bénéficié d’un taux moyen de 1,55 %, contre 1,57 % en octobre. Leurs compatriotes ayant opté pour l’immobilier neuf ont été moins bien servis, avec un taux en augmentation de +1 point de base à 1,62 %.

Une production de crédit toujours en hausse sur 1 an

Ce ralentissement dans la production des banques est typique d’une fin d’année. La plupart des établissements ont réalisé leurs objectifs, et consacrent moins d’énergie à étudier les dossiers. Il reste que le nombre de prêts immobiliers accordés est en hausse de +1,5 % sur 1 an. Quant au montant de la production il augmente de +8,2 % au-dessus de ce qu’il était l’année dernière.

On peut raisonnablement s’attendre à ce que les banques prêtent moins en décembre, comme tous les ans. Tout d’abord la demande est faible, mais surtout beaucoup d’agences sont fermées pendant les fêtes, toutes ont moins de personnel.

En revanche le mois de janvier est généralement l’un des plus prolifiques pour le marché du crédit immobilier. Dans un contexte où les prix des logements commencent à reculer, les candidats acheteurs pourraient bien retrouver du pouvoir d’achat.

Le premier semestre 2018 pourrait notamment voir une forte demande de la part des investisseurs, intéressés par les logements neufs. Effectivement à partir du 1er juillet la remise d’impôts Pinel ne sera plus disponible pour les zones B2 et C.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires