Accueil Actualités Obtenir un prêt

Les taux immobiliers sont-ils encore descendus en janvier ?

Appartement à vendre
Appartement à vendre

En janvier, les banques ont pu se financer auprès de l’État français pour moins cher qu’en décembre. Or le graphique historique montre qu’à chaque fois qu’elles ont pu emprunter moins cher, elles ont effectivement prêté moins cher aux ménages. On devrait logiquement déboucher sur un taux immobilier moyen encore en baisse au mois dernier, démonstration.

Quand les banques peuvent emprunter en-dessous de 0,6 %

Le 1er décembre 2014, les médias spécialisés s’attardaient sur l’incroyable record : l’État français avait pu émettre des obligations à 10 ans en dessous de 1 %. Ce jour là, des investisseurs du monde entier se sont battus pour prêter de l’argent à 0,98 % à la France. Au cours des jours qui suivirent le phénomène s’accentua, pour descendre jusqu’à 0,828 % au 30 décembre. Et que fait l’État de cet argent ainsi emprunté ? Il le prête à ses banques, qui s’en servent entre autres pour accorder des prêts immobiliers aux ménages.

Résultat : le taux nominal moyen descendit jusqu’à 2,24 % dans le 1er quartile (moyenne du meilleur quart), pour un prêt sur 20 ans.

Or l’actualité du mois de janvier a passé sous silence un nouveau record à la baisse, celui des bons du trésor à 10 ans descendus sous la barre du 0,8 % dès le 2 janvier, à 0,785 %. Tant et si bien que le 28 janvier, l’État français a pu emprunter sur les marchés financiers à 0,575 %. Alors si pendant le mois de janvier les banques ont pu se financer pour encore moins cher qu’en décembre, logiquement le taux de prêt immobilier moyen de janvier devrait encore avoir baissé.

Les banques ont toujours ajusté leurs taux immobiliers

N’en déplaise à leurs détracteurs, les banques ont toujours fait profiter les ménages de leurs meilleures conditions d’emprunt. Comme le montre le graphique élaboré par l’observatoire CSA/Crédit Logement, la courbe du taux de prêt immobilier moyen suit l’évolution du rendement de l’OAT 10 ans, et du taux de refinancement de la BCE.

courbe-csa-credit-logement
Source : http://www.creditlogement.fr/Upload/Observatoire/Publications_37.pdf

Au 4e ce trimestre 2007, alors que l’OAT 10 ans stagnait vers les 4,5 %, à la hauteur du taux de refinancement de la BCE, les banques prêtaient au-delà de 5 %. Puis arrive la crise économique, obligeant la Banque Centrale Européenne à frapper fort et à descendre jusqu’à 1 %. La France émet alors des bons du trésor proches de 2,8 %, et les banques en profitent pour abaisser leur taux vers les 3,3 %.

Au début 2012, les prêts immobiliers se négocient légèrement en dessous de 4 %. Puis la BCE assouplit ses conditions, et la France emprunte de moins en moins cher. On voit clairement qu’au cours des 2 ans qui suivent, les banques ajustèrent les taux de leurs prêts immobiliers en fonction de leurs conditions de financement.

La logique voudrait donc qu’elles aient fait de même au mois de janvier, le prochain rapport mensuel CSA/Crédit Logement est attendu avec hâte.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires