AccueilAssurances créditsComment faire baisser le coût de votre assurance emprunteur ?

Comment faire baisser le coût de votre assurance emprunteur ?

Tout financement immobilier doit s’accompagner d’une assurance emprunteur, non-obligatoire mais exigée par les banques. Or cette assurance peut représenter jusqu’à 35 % du montant total de votre prêt. Le choix du contrat est donc primordial pour limiter le coût du crédit, à ce titre la délégation d’assurance peut vous faire économiser pas mal de dépenses.

Économiser sur votre assurance de prêt avec la délégation d’assurance

Vous n’êtes pas obligé de choisir l’assurance emprunteur proposée par votre banque. Vous pouvez choisir une assurance en dehors de ses murs : il s’agit de la délégation d’assurance. Dans cette configuration, des professionnels vous aident à estimer les économies que vous pouvez réaliser en favorisant la délégation d’assurance. À titre d’exemple, cette enquête réalisé par Bonne-Assurance.com.

Sur un crédit immobilier de 200 000 €, l’assurance emprunteur coûte en moyenne 15 525 € en passant par une banque et 9 100 € en passant par une compagnie d’assurance. La délégation d’assurance permettrait donc d’économiser 6 425 € sur le financement.

Actuellement, 3 textes de loi travaillent en votre faveur :

  • La loi Lagarde vous permet de ne pas accepter le contrat proposé par la banque qui vous accorde le crédit immobilier.
  • La loi Hamon qui vous permet de résilier votre assurance emprunteur quand vous le souhaitez au cours de la 1ère année de souscription (sans frais, ni pénalités).
  • L’amendement Bourquin qui vous permet de rompre votre contrat à sa date d’anniversaire, avec un préavis de 2 mois.

Toutefois le prêteur a le droit de refuser votre changement d’assurance crédit, mais uniquement si le contrat que vous lui apportez ne présente pas de garanties supérieures ou similaires.

Pour info : en mars 2021 le taux immobilier moyen était de 1,11 % sur 236 mois (source : CSA/Crédit Logement parution avril 2021).

Bien choisir une assurance-crédit : payer moins cher pour un contrat adapté

Pour bénéficier d’un contrat assurance emprunteur adapté à votre profil et au juste prix, plusieurs critères doivent être pris en compte :

  • Les garanties proposées et leurs plafonds de prise en charge.
  • Le délai de carence et les frais d’adhésion.
  • La quotité du contrat (pourcentage de votre emprunt couvert).
  • Les éventuelles exclusions de garanties.
  • L’irrévocabilité ou non des garanties.
  • Le délai de franchise, notamment pour la garantie ITT.

Les contrats individuels adaptés à chaque profil sont appelés délégations d’assurance. Ils s’obtiennent notamment en sollicitant un courtier en assurance emprunteur. Si ce dernier facture des frais de dossier, vous ne payez ses services que si vous prenez l’une des solutions qu’il vous propose.

À l’inverse, les contrats de groupe vendus par les banques sont peu personnalisés et souvent plus chers.

Pourquoi souscrire une assurance emprunteur ?

C’est bien connu, les établissements financiers ne prêtent que s’ils sont sûrs d’être remboursés, surtout pour des montants importants comme lors de crédits immobiliers. Or personne n’est à l’abri d’une chute de revenus, l’assurance emprunteur est là pour garantir la continuité du remboursement du prêt en cas de maladie, perte d’emploi, décès, etc.

Lorsqu’un imprévu a lieu, l’assurance prend elle-même en charge une partie ou la totalité des mensualités. Le contrat offre donc une protection pour l’emprunteur, ses proches mais aussi pour le prêteur. C’est ce qui explique que même si l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire, elle est exigée par les banques avec tout prêt immobilier.

L’assurance emprunteur couvre différents risques tels que la perte d’autonomie, le décès, la diminution des revenus en cas d’invalidité ou d’incapacité de travail. Des garanties obligatoires et facultatives vous sont proposées dans votre contrat d’assurance :

  • Garanties obligatoires : les garanties décès et PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie).
  • Garanties optionnelles : les garanties IPT (Invalidité Permanente Totale), IPP (Invalidité Permanente Partielle), ITT (Invalidité Temporaire de Travail) et PE (Perte d’Emploi).

Par ailleurs la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) permet de souscrire une assurance-crédit et un prêt en ayant ou en ayant eu des problèmes de santé.

En supplément, la loi prévoit un droit à l’oubli pour les personnes guéries d’un cancer. Concrètement ces dernières ne sont pas obligées de mentionner leur ancienne maladie à leur futur assureur.

Fabien Belleinguerhttps://www.emprunter-malin.com/contactez-nous/
Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.
Ceci va aussi vous intéresser :
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
- Pub -

Devis Credits Gratuits !

Dernière mises à jour !