Accueil Consommation

Banque en ligne : des cartes de crédit pas toujours gratuites

Les consommateurs recherchent la gratuité avant tout dans une banque en ligne.

Un récent sondage montre que plus d’1 Français sur 5 possède un compte en ligne, mais que le potentiel de clientèle concerne la moitié de la population. Le consommateur est motivé par la gratuité de la carte de crédit, qui représente par ailleurs le principal argument des banques en ligne. Pour autant si les leaders du marché s’y tiennent, d’autres grandes enseignes ne se sont toujours pas familiarisées avec le principe du virtuel.

Carte de crédit gratuite pour 63 % des clients potentiels de la banque en ligne

L’enquête a été réalisée en juillet par l’entreprise de sondage en ligne Toluna, pour le compte d’Affinion International, société spécialisée dans le marketing relationnel. Le résumé publié hier sur argent.boursier.com, met en avant l’immense marché qui s’ouvre à la banque en ligne.

Aujourd’hui 22 % des personnes interrogées auraient déjà un compte bancaire virtuel. En tout, 50 % des consommateurs seraient des clients potentiels, motivés pour 63 % d’entre eux par la carte de crédit gratuite. Si certaines enseignes proposent des primes à l’ouverture de compte allant de 50 € à 100 €, on n’achète pas si facilement le consommateur.

Les banques en ligne 100 % gratuites ne sont pas légion

En effectuant des recherches sur le comparateur de tarifs bancaires du CCSF (Comité Consultatif du Secteur Financier), on s’aperçoit que les banques en ligne ne sont pas toutes gratuites. Seules les 5 leaders du marché, ING Direct, Hello Bank !, Boursorama Banque, BforBank et Fortuneo affichent leur gratuité. Pas de frais de tenue de compte, carte de crédit gratuite et souvent des retraits illimités sans frais, même dans un DAB d’une autre banque.

Mais elles ne sont que 5 sur les 17 banques en ligne affichées sur le comparateur du CCSF pour le département du Nord, le plus peuplé de France.

D’autres comme Monabanq, l’agence en ligne BNP Paribas, et e.LCL font payer leurs services. La carte de crédit à débit différé va même jusqu’à 48 €/an dans certains cas, on trouve également plusieurs banques en ligne pour facturer des frais de tenue de compte, parfois même dépassant les 30 €/an.

Des banques en ligne pas toujours moins chères qu’en agence

Les enseignes bancaires ont depuis longtemps compris le marché qui s’offrait à elles. Ainsi les leaders du domaine sont détenus par des géants bien implantés, et dont le nom suffit à rassurer le consommateur. Le Crédit Agricole a créé BforBank, la Société Générale possède Boursorama, et BNP Paribas contrôle Hello Bank !.

Ces 3 leaders jouent toutes le jeu en proposant des cartes de crédit gratuites en ligne, alors qu’elles sont payantes en agence physique. Prudence avant de changer de banque, car d’autres n’ont pas choisi cette stratégie.

Chez LCL, le coût annuel des cartes bancaires et les frais de tenue de compte sont les mêmes, que l’on choisisse l’agence ou le compte en ligne. Chez le Crédit Mutuel, les tarifs en agence physique varient selon les régions et départements. La société de crédit Cofidis, qui lui appartient, a créé la banque en ligne Monabanq, qui est environ 30 % moins chère sans pour autant être gratuite.

Méthode : comparatif obtenu sur les départements du Nord (59), de la Seine-Saint-Denis (93), et des Yvelines (78) via le site http://www.tarifs-bancaires.gouv.fr/, à la date du 10 août 2016. Les tarifs peuvent être différents le jour où l’internaute effectue son propre comparatif, sur le même site, sur les mêmes départements et pour les mêmes banques.

Posez vos questions, commentez

commentaires