Accueil Placer son argent Investir dans l’immobilier commercial à Nantes, ça rapporte ?

Investir dans l’immobilier commercial à Nantes, ça rapporte ?

Tramway Nantes
Les transports en commun ont contribué à faire de Nantes une ville agréable à vivre.

La ville de Nantes passe pour une valeur sûre dans le secteur de l’investissement locatif. À 2 heures de TGV de Paris et à moins d’une demi-heure du port de Saint-Nazaire, l’attractivité économique de son aire urbaine ne fait aucun doute. Après l’achat d’appartements pour mise en location, investir dans l’immobilier commercial apparaît à beaucoup comme la suite logique du développement.

L’aire urbaine de Nantes en pleine santé économique

Dans son édition d’avril 2017, le célèbre magazine Forbes classait Nantes à la 3e place des villes où il fait bon monter une start-up. Rien d’étonnant à cela, avec un réseau de transports urbains écologiques et efficaces, une ligne rapide qui relie la capitale en 2 heures pour un coût de la vie largement plus abordable.

À Paris les notaires constatent qu’un budget médian de 9160 €/m² est nécessaire pour devenir propriétaire. Dans le Val-de-Marne il faudra compter sur 4000 €/m², ou encore 5750 €/m² pour les Hauts-de-Seine. Sur l’aire urbaine de Nantes, les études notariales observent un prix médian de 2580 €/m².

Dans ce contexte davantage de créateurs d’entreprise, ingénieurs et autres travailleurs qualifiés viennent s’installer à Nantes. D’après les chiffres de l’INSEE, la population grandit au rythme de +1,4 % sur l’aire urbaine. Entre 2009 et 2014, les créations d’emplois ont elles-aussi avancé au rythme de +1,4 % par an. Au 31 décembre 2015 l’INSEE recensait près de 87 000 établissements actifs.

Côté infrastructures, Nantes n’a rien à envier à ses grandes sœurs lyonnaises, marseillaises ou parisiennes. Un réseau d’autoroutes relie la population vers la région parisienne, le Bordelais et l’Angevin, sans oublier la Bretagne et la Normandie. L’estuaire abrite un terminal qui reçoit à lui tout seul 10 % du trafic de marchandises du Grand Port maritime de Saint-Nazaire.

Investir dans l’immobilier commercial à Nantes

L’investissement dans l’immobilier commercial à Nantes peut constituer une rente locative pérenne à long terme. La qualité des infrastructures et la solidité de l’économie permet aux investisseurs de se rapprocher d’un investissement sécurisé, et d’envisager des bénéfices durables.

Certains choisissent d’acheter des parts de SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) ayant une forte présence sur Nantes et son aire urbaine. D’autres préfèrent acheter des locaux commerciaux neufs ou à rénover, pour les mettre directement en location.

Le site vos-bureaux.fr l’a bien compris, en proposant un moteur de recherche incluant notamment la location d’un entrepôt à Nantes.

Un placement intéressant alors que la majeure partie des investisseurs se focalise sur les bureaux et murs de magasins. Les nouvelles entreprises venant s’implanter sur la métropole de Nantes se trouvent face à des besoins de stockage, quelquefois temporaires, souvent pérennes.

Une rentabilité locative intéressante pour les entrepreneurs

Investir dans l’immobilier commercial à Nantes présente une possibilité de plus-value. S’il n’existe pas de chiffres sur la pierre commerciale, le baromètre LPI SeLoger constate que les prix des appartements anciens nantais ont bondi de +5,9 % en 1 an.

Dans ce contexte la rentabilité locative s’effrite légèrement dans le secteur du logement. Il reste que le propriétaire bailleurs peut en retirer de 2 à 4 % nets après impôts et prélèvements sociaux.

En revanche on sait que le rendement de l’investissement immobilier commercial est plus élevé, surtout pour les bureaux et les entrepôts. Le risque de défaut de paiement est moindre, car en cas de difficultés financières une entreprise paye d’abord son loyer commercial.

L’attractivité économique de Nantes en matière d’investissement immobilier peut ainsi faire naître des opportunités dans des quartiers spécifiques. Le quartier de Procé, la place Saint-Félix ou l’ile de Nantes présentent encore des les espaces commerciaux neufs ou à rénover.

La difficulté, voire l’impossibilité de construire en vieux centre-ville, pourrait justement laisser espérer une hausse des prix du m², et donc une plus-value en complément du rendement locatif.

Posez vos questions, commentez

commentaires