Accueil Actualités Obtenir un prêt

Quelle capacité d’emprunt immobilier pour 530 €/mois ?

Une enquête du réseau Guy Hoquet réalisée par l’institut de sondage CSA, montre que les jeunes locataires de 18 – 30 ans ont un loyer de 530 €. Dans l’esprit d’une banque, cela signifie qu’ils sont capables de payer des mensualité de 530 € sur un prêt immobilier. Pour ce montant, ils disposeraient d’une capacité d’emprunt de plus de 100 000 €, et pourraient devenir propriétaire dans toutes les régions de France.

Emprunter 116 000 € sur 25 ans avec 530 €/mois

Dès lors qu’un particulier arrive à payer son loyer sans incident et sans défaut, une banque considère qu’il serait capable de payer le même montant en mensualité. Une récente étude de CSA pour Guy Hoquet immobilier, nous apprend que les locataires de 18 – 30 ans ont un loyer moyen de 530 €.

Aux conditions d’aujourd’hui, un taux fixe sur 25 ans s’obtient autour de 2,60 %, ce qui en utilisant un simulateur de capacité d’emprunt, équivaudrait à un prêt immobilier de 116 000 €. On peut considérer que cette somme correspond effectivement au pouvoir d’achat du demandeur, à partir du moment où il dispose d’un apport personnel, au moins suffisant pour couvrir les frais d’achat.

Ces frais sont constitués des droits de mutation, des émoluments du notaire, des frais de garantie et de dossiers, et représentent environ 8 % du prix du bien convoité dans l’ancien, et environ 4 % dans le neuf. Dans la pratique, il arrive que certaines banques demandent un apport personnel plus important, d’où l’intérêt de faire jouer la concurrence.

Enfin, à la mensualité de 530 € il convient d’ajouter une prime d’assurance emprunteur de 0,4 %, encore que les jeunes non-fumeurs peuvent assurer leurs crédits pour moins cher, et l’on obtient des échéances de 569 €.

Quel bien immobilier peut-on acheter pour 116 000 € ?

Avec un paiement mensuel de 569 €, assurance incluse, on peut devenir propriétaire en périphérie de grandes métropoles, même en achetant un appartement neuf. En se basant sur les chiffres de la FPI (Fédération des Promoteurs Immobiliers) du 1er trimestre 2015, on constate que ce budget permet d’acheter 43 m² à Caen, 33 m² dans la communauté urbaine de Nantes métropole, quasiment autant du côté de Bordeaux, 30 m² dans l’agglomération urbaine de Lyon, ou 22 m² à Nice.

Mais l’on dispose d’une surface plus importante si l’on choisit l’immobilier ancien. En se basant sur les chiffres des notaires, on constate qu’un budget de 116 000 € permet d’emménager dans un appartement de 44 m² à Meaux, chef-lieu et poumon économique de la Seine-et-Marne, à 1h30 de Paris. Mais l’on pourra également se rapprocher de la capitale, en choisissant de s’établir dans la grande couronne, comme à Cergy-Pontoise dans un 43 m².

Revendre à court terme quand on emprunte sur 25 ans

Dès lors que les taux de prêt immobilier sont attractifs, il est possible de rentrer dans ses dépenses même lorsque l’on revend à court terme. Dans la réalité un jeune emprunteur de moins de 30 ans se mariera, et cherchera à déménager dans quelques années seulement.

En partant du principe qu’il emprunt 116 000 € sur 25 ans au taux nominal de 2,6 %, en 3 ans il aura remboursé 10 300 € de capital. En cas de revente et en déduisant les pénalités de remboursement anticipé, il lui restera environ 8900 € sur le fruit de la vente.

En admettant qu’il ait disposé d’un apport personnel de 10 %, il faudra qu’il revende après la 46e mensualité, soit 4 ans et 10 mois, pour rentrer dans ses frais et repartir avec son capital initial de 12 000 €.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires