Accueil Comment choisir le bon courtier en rachat de crédits

Comment choisir le bon courtier en rachat de crédits

Si vous obtiendrez de meilleures conditions avec un courtier en rachat de crédits, tous ne sont pas bons à prendre. Un intermédiaire en opérations bancaires (IOBSP) doit travailler dans votre intérêt avant le sien. Voici 3 points essentiels pour choisir à qui confier la tâche d’abaisser vos mensualités.

Rachat de crédits
Abaisser ses mensualités pour gagner en pouvoir d’achat © Frank Boston Fotolia.com

Combien va-t-il vous coûter ?

Le courtier payant

Certains courtiers vous demandent des frais de courtage. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose s’ils sont capables de vous apporter ce que vous ne pourriez pas obtenir par vous-même. Si un courtier en rachat de crédits facture ses prestations, vous ne devez le payer que si vous acceptez son offre.

La plupart du temps ces intermédiaires facturent des frais de dossier. Ils peuvent même demander beaucoup, et vous avez le droit de négocier.

Le courtier gratuit

Toutes les sociétés de courtage sont rémunérées de la même manière par les organismes financiers. Elles perçoivent 1 % de la somme empruntée. Certaines s’en contentent et ne facturent pas leurs interventions. Ce critère de gratuité ne doit pas être le principal argument.

Vous devez avant-tout choisir un interlocuteur qui sait de quoi il parle. Les explications qu’il vous donnera vous renseigneront sur ce point.

Est-ce qu’il vous dit tout ?

Quand le courtier n’est là que pour vendre

On repère tout de suite celui dont l’intention est uniquement de vendre. Il vous assure qu’il sera capable de faire baisser vos mensualités, sans vous parler des conséquences sur le coût.

Et surtout, il oublie de vous dire qu’il pourrait faire baisser le coût du crédit si vos revenus le permettent.

Quand un courtier vous explique tout

Un rachat de crédit peut très bien se faire en allongeant vos remboursements, ce qui devient alors de la restructuration de dettes. Vous n’en avez besoin que si vous ne vous en sortez pas à cause de toutes ces mensualités à rembourser.

Si vous ne souhaitez que profiter des taux du moment, vous pouvez conserver la même durée de remboursement. Un bon courtier en rachat de crédit doit prendre le temps de vous expliquer la différence.

Les coûts relatifs à l’opération

Les opérations financières sont rarement gratuites. Dans le cas d’un rachat de crédit, vous allez payer :

Le mauvais courtier en rachat de crédits passera vite sur ces menus détails. Le bon courtier prendra le temps de vous les expliquer un par un. Il vous démontrera par un calcul mathématique que même en ajoutant tous ces frais, vous allez diminuer vos mensualités.

Est-ce qu’il se penche sur votre dossier ?

Chaque client est différent

Que le rachat de crédit soit motivé par le désir de profiter des taux du marché ou la nécessité d’abaisser ses mensualités, chaque personne a des projets différents. Par exemple, vous pourriez être susceptible de conserver ce nouveau financement jusqu’à la fin.

Un autre pourrait au contraire avoir besoin de déménager dans quelques années. C’est le propre d’un courtier professionnel que de monter sa stratégie en fonction des projets de son client.

Évitez les usines à refinancer

La majeure partie des rachats de crédits débouche sur des mensualités inférieures. C’est notamment le cas lorsque les emprunteurs disposent d’une situation professionnelle stable, d’une épargne et d’un historique bancaire sans défaut.

C’est ainsi que de nombreux courtiers ne se préoccupent pas de savoir s’ils pourraient obtenir un taux encore meilleur pour leurs clients. Certains n’ont qu’une seule intention : faire signer le maximum de contrat.

Privilégiez l’accompagnement

Il est facile pour un organisme de crédit de « faire des erreurs ». Ainsi, un contrat de prêt pourrait parfaitement respecter à la lettre ce qui est inscrit sur l’offre préalable, tout en étant différent de ce qui s’est dit au cours d’un entretien.

Un bon courtier en rachat de crédit doit veiller à ce que le contrat final tendu par le prêteur corresponde exactement à ce qui a été dit. Toutefois cette vérification nécessite une présence. Les meilleurs intermédiaires vous accompagneront chez le banquier le jour de la signature.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles

Une question ? Un commentaire ? On vous répond !

500
  S’abonner  
Notifier de