Accueil Consommation Financement auto

Voitures neuves : le crédit auto est en panne

Plus d'immatriculations, moins de crédits, plus de Loa.

Rien ne va plus pour le crédit auto destiné à financer les modèles neufs. Le dernier rapport de l’Association française des Sociétés Financières (ASF) montre que les conducteurs s’en désintéressent, au profil de la LOA (Location avec Option d’Achat). À l’inverse, le financement des véhicules d’occasion avec crédit affecté est en plein essor au 1er semestre.

Le crédit auto pour voiture neuve fait -12,9 % en juin

Si d’une manière générale les ménages ont souscrit moins de prêts à la consommation affectés en juin (-3,9 %), c’est principalement dû à la dégringolade du crédit auto pour voitures neuves. Le mois dernier, les conducteurs y ont consacré 245 millions d’euros, contre 281 millions d’euros l’année dernière, soit une chute vertigineuse de -12,9 %.

Sur les 6 premiers mois de l’année, les banques et sociétés de crédit ont prêté 1,424 milliards d’euros aux Français pour acheter une voiture neuve. Cela représente -2,3 % par rapport aux 6 premiers mois de 2015, et le coupable est la LOA.

Un marché automobile sur sa lancée

Le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA) estime que 38 652 000 véhicules sont en circulation en France, au 1er janvier 2016. Or la durée de vie estimée d’une voiture particulière se limite à 8,8 années, avec un parc composé à 62,2 % de moteurs diesels.

Dans cette configuration, le marché de l’automobile neuve redémarre depuis le début de l’année, avec 8,3 % d’immatriculations supplémentaires. Le mois dernier le groupe Renault vient même de doubler PSA, avec 79 576 modèles vendus, contre 77 243.

Une bonne santé générale confirmée par l’ASF, qui avance le chiffre de 3,954 milliards d’euros consacrés au financement de l’automobile neuve sur les 6 premiers mois de l’année. Un bond spectaculaire de +21,1 %, particulièrement dû à la location avec option d’achat. Au 1er semestre 2016 elle représente 2,53 milliards d’euros, une progression impressionnante de +40 % par rapport à la même période en 2015.

Le crédit pour auto d’occasion continue de grimper

S’il n’est pas économiquement logique de financer un véhicule d’occasion avec un crédit payant, les ménages acheteurs n’ont que rarement le choix. Les modèles sont solides, les garagistes compétents, et les conducteurs prudents. Alors tant qu’à choisir entre les loisirs et l’automobile… Ainsi en juin la production de crédits pour auto d’occasion a progressé de +3,1 %, avec 303 millions d’euros prêtés.

Mais le fossé entre le financement des modèles neufs et d’occasion se creuse davantage. Au 1er semestre 2015, la somme totale prêtée pour les  véhicules d’occasion était 5,4 % supérieure à celle des modèles neufs. Cette année, l’écart passe à 16,8 %.

Pour autant le CCFA fait état d’une chute de -2,7 % des immatriculations de voitures d’occasion en juin, avec 505 954 modèles ayant changé de propriétaire. Il reste que 2,86 millions d’autos de seconde main ont été vendues depuis le début d’année, une progression de +3,4 %.

La Volkswagen Polo fait son entrée dans le top 10

Les crises passent car les médias s’en lassent. Ainsi malgré le scandale des logiciels truqués, Volkswagen remonte la pente avec sa nouvelle Polo, qui a représenté 2 % des ventes de voitures neuves au 1er semestre. Les 22 444 modèles écoulés sont certes bien loin derrière l’indétrônable Clio 4, dont les 62 206 ventes se taillent 5,6 % de la place du marché.

On retrouve une petite citadine sur la 2e marche du podium : la Peugeot 208 suivie de près par sa grande sœur la 308. La première Citroën est le C3, qui arrive 7e dans le top 10 des voitures les plus vendues en France, avec 31 092 modèles depuis le début de l’année.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires