Accueil Rachat de crédits Profiter des taux

Diminuer ses mensualités : le taux d’usure au plus bas

PARTAGER SUR
Les taux d'usure du 3e trimestre 2016 sont arrivés.

Les événements politico-monétaires ayant entraîné la baisse des taux, ont un effet immédiat sur la capacité de désendettement des ménages. Depuis le 1er juillet 2016, le taux d’usure immobilier (le maximum qu’une banque puisse appliquer) s’établit à 3,92 %, en dessous de la moyenne des prêts souscrits en 2012. Conclusion : l’emprunteur qui ferait racheter sa dette immobilière irait automatiquement diminuer ses mensualités.

Taux d’usure, TEG, qu’est-ce que c’est ?

Rappelons la différence entre un taux nominal et un TEG (Taux Effectif Global). Le taux nominal représente le taux qu’applique le prêteur sur la somme prêtée. Le TEG prend en compte tous les coûts de l’emprunt : hypothèque, assurances, frais de dossier et autres.

Tous les trimestres, la Banque de France calcule la moyenne des TEG accordés par les banques, sur les prêts immobiliers et consommation. Sur cette moyenne, elle applique une majoration afin d’obtenir le TEG maximum auquel toute personne physique ou morale a le droit de prêter en France. Ce maximum est appelé le taux d’usure.

Diminuer ses mensualités devient immanquable

Au 1er trimestre 2012, le TEG moyen sur les prêts immobiliers à taux fixe atteignait 4,74 %. Au 3e trimestre 2016, le taux d’usure est de 3,92 %. Un ménage ayant signé son contrat de crédit il y a 4 ans, est donc forcé d’obtenir de meilleures conditions aujourd’hui.

Il dispose de 2 possibilités pour diminuer ses mensualités. Il peut tout d’abord conserver la même durée de remboursement restante. Par exemple, s’il s’était engagé pour des remboursements sur 20 ans il y a 4 ans, il pourrait effectuer un rachat de crédit sur 16 ans. Il peut également rallonger la durée des remboursements, afin d’abaisser davantage le montant de ses échéances. S’il obtient de bonnes conditions, il pourrait même obtenir un coût de crédit identique.

Car si le taux maximum applicable est 3,92 %, le TEG moyen du second trimestre et 2,94 %. De quoi diminuer ses mensualités par 2, particulièrement lorsque l’on possède un profil intéressant pour une banque.

Regrouper ses crédits immobiliers et consommation

Un particulier peut parfaitement regrouper toutes ses dettes au sein d’un même remboursement. Les repreneurs qui sont des sociétés financières spécialisées en rachat de crédit, apprécieront d’autant plus la présence d’une garantie hypothécaire. Or, la loi Lagarde de 2010 les oblige à appliquer un taux immobilier, dès lors que la dette immobilière représente plus de 60 % du montant à regrouper.

Le ménage ayant souscrit un prêt personnel en 2012, l’a probablement fait à un TEG de 6,6 %. Il pourrait donc aujourd’hui obtenir 3 fois mieux, pour drastiquement abaisser ses mensualités.

Attention toutefois à ne pas se jeter sur la première proposition venue. Un rachat de crédit augmente la dette car il comporte des frais. Toutefois par la magie des mathématiques, le coût du financement diminue précisément grâce à l’arrivée d’un meilleur taux. Pour comparer une offre de regroupement de prêt avec sa situation actuelle, il est important de comparer les coûts du crédit à terme.

Posez vos questions, commentez

commentaires