Accueil Actualités

Impôt sur la fortune : les ISF 2013 sont généreux !

Les riches font des dons, et pas uniquement pour réduire leurs impôts. D’après une étude Ipsos parue le 28 avril, 81 % des assujettis à l’ISF 2013 ont effectué des dons au cours de l’année. Mais seuls 36 % d’entre eux s’en servent pour diminuer le montant de leur impôt sur la fortune.

Les ISF 2013 ont donné en moyenne 2156 €

Les contribuables assujettis à l’impôt sur la fortune ont versé en moyenne 2156 € de dons, c’est ce que révèle une enquête Ipsos. Comme il s’agit d’une moyenne, on notera que 10 % des contribuables à l’ISF 2013 ont effectué plus de 5000 € de dons dans l’année. A priori ils n’ont pas visé d’association en particulier, car la fréquence de dons fut de 4,2 fois en moyenne.

Pourquoi effectuer des dons quand on paye l’impôt sur la fortune ?

Les dons au profit d’organismes d’intérêt général permettent de réduire le montant de l’ISF dans une limite de 50 000 €, et de 75 % du montant des dons. L’investissement dans les PME permet également de réduire le montant de son impôt sur la fortune, et lorsqu’on combine cette participation avec des dons, le plafond global annuel de réduction descend à 45 000 €.

Et pourtant, Ipsos fait remarquer que selon des chiffres de la DGFIP (Direction Générale des FInances Publiques), moins d’1/3 des contribuables assujettis à l’ISF en 2012 ont eu recours à cette défiscalisation.

Les dons n’ont pas servi à diminuer l’ISF

Il faut savoir que le contribuable a le droit d’appliquer la défiscalisation obtenue suite à des dons ou à une participation dans certaines PME, sur son impôt sur le revenu, ou sur le montant de son ISF. En 2013 d’après le sondage Ipsos, seulement 36 % des assujettis à l’ISF on déduit le montant de leurs dons de leurs impôts sur la fortune. La grande majorité a préféré diminuer directement ses impôts sur le revenu.

Pourquoi les contribuables à l’ISF donnent-il ?

63 % des personnes assujetties à l’impôt sur la fortune considèrent que le don renforce le sentiment de citoyenneté. 75 % souhaitent donner à d’autres la chance qu’ils ont eux-mêmes eue. D’ailleurs, 32 % d’entre eux déclarent donner plus depuis le début de la crise.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires