Accueil Rachat de crédits L’endettement des ménages français continue de grimper

L’endettement des ménages français continue de grimper

mise à jour: 9 juillet 2018
La dette des ménages français augmente plus vite que le PIB.

C’est un constat de la Banque de France : l’endettement des ménages français est au plus haut depuis 10 ans. Pour autant l’heure n’est pas à la panique, car il ne s’agit que d’une mesure par rapport au PIB. Des chiffres qui ne démontrent pas forcément la hausse du surendettement, mais plutôt l’atonie de l’économie française.

Mise à jour

La Banque de France a cessé la parution de son rapport trimestriel sur l’endettement des agents non financiers. Afin de mieux informer le lecteur sur le poids de la dette, emprunter malin met à jour un bilan annuel du surendettement des ménages.

56,4 % du PIB, et ce n’est peut-être pas fini

Où est le bon vieux temps d’avant crise, lorsque l’endettement des ménages français se limitait à 42,8 % du PIB ? C’était au 3e trimestre 2006, et depuis 3 présidents de la république se sont succédés. Aux derniers relevés de la Banque de France, la barre se monte à 56,4 % du PIB. Cela représentait 1247,4 milliards d’euros de dettes en septembre 2016. En l’espace d’1 an, les familles françaises se sont endettées de 38,4 milliards d’euros supplémentaires.

Et au regard des chiffres de l’ASF (Association française des Sociétés Financières), la tendance pourrait bien continuer. Car sur les 11 premiers mois de l’année dernière, le secteur du crédit à la consommation a progressé de +6,2 %.

De son côté la Banque de France constate un taux de croissance annuelle de +4,8 % de l’encours des prêts à la consommation, à 159 milliards d’euros. La logique voudrait donc que l’endettement des ménages français ait encore augmenté au 4e trimestre 2016.

L’endettement des ménages français, est-ce si grave ?

Les chiffres de l’ASF et de la Banque de France ne doivent pas faire paniquer pour autant. L’important ce n’est pas le montant de la dette des ménages par rapport au PIB, mais par rapport à leurs revenus. Le fait que l’endettement des familles grimpe par rapport au PIB, est plutôt révélateur du manque de dynamisme de la croissance française.

Et justement le fait que l’endettement des ménages augmente, signifie que la consommation fait de même. Cette relance de la consommation pourrait bien pousser la croissance du PIB vers le haut, à condition bien sûr que les entreprises payent leurs impôts en France. Mais à condition également que les ménages n’empruntent pas au-dessus de leurs moyens.

Du 1er janvier 2016 au 1er janvier 2017, les internautes ayant demandé un devis de restructuration de dettes via Emprunter Malin, ont en moyenne 3,37 crédits à la consommation et 1,48 prêts immobiliers. Dans sa dernière édition sur la typologie du surendettement, la Banque de France constatait que près de 80 % des dossiers comprennent des crédits à conso.

Cette étude pointait toutefois une baisse du nombre de ménages en situation de surendettement, avec notamment un recul de -13 % de l’encours de dette en litige.

Fabien Belleinguer

Fabien Belleinguer

Éditeur chez Emprunter-Malin.com
Blogueur sur les thèmes de l'argent et l'immobilier depuis 2012, je suis radin, suspicieux, mais toujours poli. Autodidacte, je choisis mes sources d'information avec soin et les analyse en toute indépendance.
Fabien Belleinguer