Accueil Actualités

Si les bleus gagnent, Banque Casino baisse ses taux

PARTAGER SUR
Sur le papier, les bleus de Didier Deschamps sont favoris.

C’est vendredi 10 juin qu’aura lieu le match d’ouverture de la coupe d’Europe de football, entre la France et la Roumanie. Toutes les grandes entreprises communiquent à fond sur ce tournoi prestigieux, et certaines font preuve d’imagination. Ainsi Banque Casino a-t-elle décidé d’abaisser ses taux de crédit, en cas de victoire des bleus vendredi.

Banque casino supporte l’équipe de France

Voilà donc un concept original, officiellement lancé hier avec la diffusion d’une grille de taux promotionnels. Banque Casino propose ainsi 3,90 % (TEG, donc frais compris) pour un prêt personnel de 9000 à 10 000 €, remboursé sur 25 à 36 mensualités.

Et si l’on en croit le concept, en cas de victoire des Bleus contre la Roumanie vendredi, cette grille de taux sera revue à la baisse et disponible au grand public dès lundi. Il reste à savoir quels montants et quelles durées seront concernées.

Actuellement, la société de crédit propose 1,80 % pour 9000 € à 12 999 € sur 12 mois. Difficile de faire mieux, on s’attend donc peut-être à ce que Banque Casino abaisse ses taux pour des montants de 6000 à 8999 €, actuellement situés à 7,60 % toutes durées confondues.

Même sa formule de prêt renouvelable est concernée, avec une promotion actuelle à 3,90 % sur 18 mois, pour une trésorerie disponible de 500 € à 600 €. Moins cher donc qu’un découvert bancaire dont la moyenne s’établit à 6,30 %, selon les chiffres de la Banque de France.

Et si la France perd face à la Roumanie ?

Et en cas de défaite ? Parce qu’après tout, en 2002 en Corée du Sud les joueurs étaient partis la fleur dans les chaussures, et en sont revenus complètement bredouilles. Et pourtant à cette époque les bleus comptaient dans leurs rangs les meilleurs joueurs du monde, un peu comme aujourd’hui.

Au cas où l’équipe de France de football ne remporterait pas les fameux 3 points face à la Roumanie, Banque Casino attendra une prochaine victoire avant d’abaisser ses taux.

Si l’on analyse cette stratégie commerciale, on se rend compte qu’elle n’est pas si risquée, car effectivement la bande à Didier Deschamps est donnée favorite. Si le message passe bien, il faut croire que les consommateurs attendront lundi avant de souscrire un crédit avec Banque Casino. Un petit risque pour un court manque-à-gagner, mais un gros coup de pub à la clé.

Posez vos questions, commentez

commentaires