Accueil Consommation Épargne

Frais bancaires en cas de succession : le bon business des banques

Funérailles
L'héritage laissé par le défunt coûte cher à l'héritier.

Lorsqu’une personne décède, un notaire se charge de répartir son patrimoine entre les héritiers. L’argent liquide est alors perçu au travers d’un virement effectué depuis le compte bancaire du défunt. Une manne pour les banques, qui facturent des frais de succession jusqu’à 2000 €.

Un virement qui vaut de l’or

En pratique un client souhaitant envoyer de l’argent à un autre, n’a qu’à pianoter sur son Smartphone. La plupart des banques lui proposeront même des virements gratuits sur le territoire français. Et pourtant lorsqu’il s’agit de virer les fonds d’une personne décédée vers le compte de son héritier, les banques n’hésitent pas à facturer des frais de succession.

D’après une étude de MeilleureBanque.com sur 118 établissements, la facture moyenne s’élève à 308 €. Mais il ne s’agit que d’une moyenne, car en l’absence d’un cadre réglementaire les agences s’en donnent à cœur joie. Beaucoup en profitent ainsi pour augmenter le montant des frais en fonction de la valeur de la succession.

Le record revient à la Caisse d’Épargne de Normandie, qui a facturé 2000 € à un ayant droit. D’autres comme Allianz et Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique sont montées jusqu’à 1000 €. D’après les auteurs de l’étude, « la plupart des banques s’autorise à facturer environ 700 € ».

Des frais bancaires de succession injustifiés

L’étude va plus loin, en comparant le montant facturé par les banques lors de successions, sur une période courant de 2012 à 2017. Le résultat est sans appel : les frais bancaires de succession ont augmenté en moyenne de +21 %, alors que l’inflation se limitait à +2,5 %. Une augmentation totalement injustifiée, si ce n’est peut-être pour les besoins de fonds propres imposés par la législation.

En se basant sur « une succession simple de 30 000 € vers une autre banque et réglée en 2 mois », on tombe sur un tarif à 525 € chez LCL, soit +114 % en 5 ans. Mais la championne semble être la Macif, qui a ainsi gonflé ses frais de +275 % en 5 ans. On retrouve Allianz sur le podium avec +198 %, tandis que dans le bas du tableau plusieurs banques ont conservé leurs tarifs intacts.

Petite ristourne si vous laissez l’argent là où il est

Que l’on se rassure, les banques savent être commerçantes. Si le bénéficiaire possède un compte dans la même maison, cette dernière lui accorde une remise. Ainsi les frais de succession coûteront 420 € au Crédit Mutuel, mais la note diminue à -120 € pour ses clients.

Pour rappel, un particulier peut désormais changer de banque en l’espace de 10 jours, simplement en donnant mandat à son nouveau conseiller clientèle. Ce dernier doit alors se charger de toutes les démarches, y compris d’avertir créanciers et débiteurs. C’est la loi Macron sur la mobilité bancaire, entrée en vigueur en février 2017.

La Caisse d’Épargne d’Alsace propose donc une remise sur les 300 € qu’elle facture en cas de succession, si le bénéficiaire place son argent dans ses coffres. À sa décharge, il faut préciser que la CE Alsace n’a pas augmenté ses frais en 5 ans.

Frais bancaires en cas de succession : le palmarès des banques

L’étude du site MeilleurBanque.com dresse le classement des bons et des mauvais élèves. Les meilleurs semblent être :

  • Banque Populaire Alpes,
  • Barclays,
  • Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées,
  • Crédit Agricole du Nord-Est.

Dans ces 4 établissements les héritiers seront facturés 150 € pour 30 000 € reçus lors d’une succession. Un tarif inchangé en 5 ans.

Chez le Crédit Agricole Corse, c’est plus cher. Pour un héritage de 30 000 € le bénéficiaire devra verser 508 €, mais a droit à 158,10 € de ristourne s’il se trouve dans cette banque. Il sera peut-être content d’apprendre que ce tarif a baissé de -12 % en 5 ans.

Chez Allianz c’est moins cher, mais il valait mieux hériter en 2012. À cette époque la banque allemande demandait 151 € de frais sur une succession de 30 000 €. 5 ans plus tard la facture s’est alourdie de +198 %, soit 450 €.

Et l’on termine par le Crédit Agricole Nord de France, qui ne semble pas appliquer de majoration pour les transferts en dehors de ses coffres. Mieux, le montant des frais de succession a baissé de -10 % en 5 ans, établit aujourd’hui à 270 € pour un virement de 30 000 €.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires