Accueil Actualités Comparatif crédit immobilier

Ces Français qui font appel au courtier en prêt immobilier

Environ 1 prêt immobilier sur 3 est souscrit par l’intermédiaire d’un courtier spécialisé. Partenaire de plusieurs banques, il est le mieux placé pour comparer les taux et conseiller ses clients. Focus sur ces Français qui font appel à ses services, et sur ce qu’ils en attendent.

Des taux immobiliers avantageux et du service

D’après un sondage effectué par Opinion Way pour le compte du réseau Vousfinancer, 59 % des emprunteurs ayant choisi le courtier l’on fait pour « obtenir le taux d’intérêt le plus avantageux ». Ils sont majoritairement locataires (50 %), et sont surtout âgés de 18 à 34 ans (40 %). En seconde position vient la tranche d’âge des 35–49 ans (30 %).

Si leur seconde motivation est le gain de temps (27 %), près d’1 sur 5 se sont adressés à un courtier en prêt immobilier pour « être sûr de trouver une solution de financement ». Ils privilégient toutefois le contact humain, ainsi 32 % de la tranche d’âge des 18 à 34 ans ont eu un rendez-vous en agence.

Car la notion d’accompagnement est importante (18 %), tout comme la nécessité de trouver des solutions de financement complexes (18 %), généralement inaccessibles au conseiller bancaire moyen. C’est notamment le cas lorsqu’il s’agit de financer un achat immobilier au travers d’une SCI, où de nombreux justificatifs sont nécessaires, et la recherche d’une assurance emprunteur adaptée à chacun ne simplifie pas le procédé.

Les courtiers sont connus, et ils ont la cote

Le sondage met en avant la connaissance du public face à cette profession, qui s’est réellement épanouie vers 2013, grâce au rachat de crédit. Lorsque les taux immobiliers se sont mis à baisser, les réseaux de courtage ont communiqué à fond sur les économies que peut réaliser un ménage en faisant renégocier ses prêts.

Depuis lors, le métier de courtier est identifié par le public. Lorsque le sondage demande aux emprunteurs pourquoi ils ne sont pas passés par le courtage, seuls 7 % mettent en avant la méconnaissance de ce service. La clientèle utilisant les banques recherche surtout une relation privilégiée et de la proximité.

La mention du « taux intéressant proposé par la banque » ne se retrouve que chez 11 % des personnes interrogées.

Pourquoi un courtier en prêt immobilier plutôt qu’une banque ?

Le premier réflexe d’un candidat emprunteur est de consulter sa banque dans 84 % des cas. Le sondage montre toutefois qu’ils ne seront plus que 71 % à effectivement choisir leur banque.

Le premier avantage du courtier en prêt immobilier, est qu’il n’est pas attaché à une enseigne bancaire en particulier. Chaque enseigne lui envoie régulièrement des barèmes de taux d’emprunt, adaptés en fonction de la situation professionnelle et financière des demandeurs.

Cette vue générale du marché lui permet de détailler les meilleures offres pour ses clients. Par ailleurs, le meilleur taux ne constitue pas forcément la meilleure offre. Le courtier en prêt immobilier fait office de conseiller envers son client. Il doit lui expliquer les clauses importantes dans un contrat de prêt, comme la modularité des échéances.

Il a également la charge de l’accompagner dans la recherche d’une assurance crédit complète, tout en comparant les coûts des cotisations. Dans la pratique il lui arrive de conseiller à son client de choisir le contrat d’assurance emprunteur de sa banque, pour en changer dans les 12 mois qui suivent.

Il négocie une clause de levée des pénalités de remboursement anticipé au bout d’un certain nombre d’années, particulièrement pour les jeunes couples susceptibles de déménager.

En clair, le courtier fait tout ce que le conseiller clientèle d’une banque ne peut justement pas conseiller.

Posez vos questions, commentez

commentaires