Accueil Consommation Pouvoir d’achat en 2019 : les gagnants et les perdants (INSEE, OFCE)

Pouvoir d’achat en 2019 : les gagnants et les perdants (INSEE, OFCE)

mise à jour: 14 février 2019
Guichet automatique bancaire
Qui va gagner en pouvoir d'achat cette année ?

Le pouvoir d’achat des Français va s’améliorer en 2019, c’est ce qu’anticipe l’INSEE. Oui mais pas pour tout le monde, réplique l’OFCE (Observatoire Français des Conjonctures Économiques) car il y aura des gagnants et des perdants. En compilant les anticipations de ces 2 organismes, Emprunter Malin vous livre un avant-goût de ce qui vous attend.

INSEE : +2 % de pouvoir d’achat pour les Français en 2019

Dans sa note de conjoncture parue en décembre, l’INSEE nous apprend que le pouvoir d’achat des ménages français a gagné +1,4 % en 2018. Et le 1er trimestre de 2019 s’annonce plutôt bien, avec une croissance du PIB prévue à +0,4 % suivie de +0,3 % au 2e trimestre.

L’acquis de croissance du pouvoir d’achat devrait se situer à +2 % en juin 2019, malgré des hausses de prix attendues au cours des 12 prochains mois. L’INSEE n’hésite d’ailleurs pas à citer les mesures de soutien à la consommation du gouvernement, mais tempère l’optimisme du lecteur.

Car face à « des incertitudes internationales persistantes », la subite perte de confiance des ménages pourrait raboter les chiffres de la croissance. Et justement d’après une autre étude, certains Français risquent fort de perdre le moral cette année.

OFCE : certains français vont perdre du pouvoir d’achat en 2019

Pour l’OFCE, la bonne nouvelle est que la hausse de pouvoir d’achat atteindrait 11,7 milliards d’euros en 2019. Dans une étude parue sur son blog de Sciences-po, l’organisme de prévisions anticipe une amélioration de 0,8 point du revenu disponible brut global des Français.

Mais lorsque l’on zoom sur les catégories d’actifs, c’est un autre discours. L’OFCE prévient ainsi que 6,59 millions de ménages verront leur pouvoir d’achat diminuer de -0,9 % en 2019. En comptant un niveau de vie annuel moyen de 22 540 €, ces seniors âgés de 67 ans perdront 280 € par an.

En revanche les gagnants seront ces 20,2 millions de ménages âgés de 49 ans, dont le niveau de vie annuel moyen est de 23 890 €. Ils auront le plaisir de voir leur pouvoir d’achat s’améliorer de +1,8 % en 2019, soit un gain de +700 € par foyer.

Un tableau détaillé prévoit que la fiscalité immobilière fera gagner 0,9 milliards d’euros aux propriétaires bailleurs en 2019, augmentant leur revenu disponible brut de 0,1 point.

Pour info : largement utilisé par les économistes, le revenu disponible brut (RDB) correspond à la somme disponible une fois les impôts et taxes payés, et les prestations sociales encaissées.

Astuces pour gagner du pouvoir d’achat en 2019

Toutes celles et ceux qui ont un crédit immobilier en cours, ont obligatoirement une assurance emprunteur. Elle a souvent été souscrite avec un taux indexé sur le capital emprunté, alors que d’autres polices sont basées sur le capital restant dû. Les cotisations peuvent ainsi être diminuées par 2 en changeant de contrat, à condition de s’y prendre au bon moment.

Vous souhaitez changer de voiture, pourquoi ne pas opter pour un modèle qui consomme peu ? Cette année encore l’État vous versera une prime à la conversion pour un véhicule neuf ou d’occasion, professionnel ou particulier. Et si vous optez pour un modèle électrique, vous pourrez même recevoir jusqu’à 6000 € de bonus écologique.

Vous voulez profiter de l’été pour isoler votre logement afin de vous préparer à des hivers toujours plus froids ? Cette année encore l’État vous propose d’emprunter jusqu’à 30 000 € à 0 %, pour des travaux d’isolation ou des systèmes de chauffage performants. En récompense vous aurez droit à un crédit d’impôt pouvant dépasser 16 000 € pour un couple avec enfants à charge.

Il y a également toutes ces petites astuces du quotidien, comme la consommation collaborative qui permet de partager des équipements ou d’acheter en groupe à des prix plus abordables. Plus que jamais, en 2019 il faudra être connecté pour gagner du pouvoir d’achat.