Accueil Actualités Obtenir un prêt

Île-de-France : accalmie sur les prix des appartements anciens

Appartement à vendre
Les ventes de logements ont toujours le vent en poupe en région parisienne.

Surprise, la note de conjoncture des notaires d’Île-de-France pointe un recul des prix des appartements anciens. L’ajustement s’observe sur la période d’août à octobre, par rapport à celle de mai à juillet. Toutefois les études ne parlent pas de baisse des prix, mais plutôt d’une accalmie dans la hausse.

Maisons et appartements en recul sur la petite couronne

Les chiffres des notaires montrent que le prix médian d’un appartement sur la petite couronne, s’établirait à 4450 €/m² à la fin octobre. Il s’agirait d’une variation de +2,6 % par rapport à la même période en 2016. Mais il s’agit également d’un recul de -1 % par rapport à la période mai–juillet 2017. Or il semblerait que les 3 départements de la proche banlieue soient concernés.

Dans les Hauts-de-Seine le recul est le plus modéré, s’établissant à -0,9 % pour un budget de 5460 €/m². Dans le Val-de-Marne la déflation atteindrait -1,1 % sur 3 mois, pour 4270 €/m². L’ajustement est encore plus important en Seine-Saint-Denis, où après un recul de -1,3 % le budget médian descend à 3240 €/m². Ces mouvements font donc écho à une précédente note de conjoncture parue en mars.

Mais le marché de la maison ancienne semble lui-aussi s’essouffler. À la fin octobre les notaires anticipent 269 400 € en Seine-Saint-Denis, ce qui représenterait un recul de -2% en 3 mois. Dans le Val-de-Marne le budget de 351 300 € reste au-dessus de celui de l’année dernière. Et pourtant les études notariales constatent -0,8 % sur la période août–octobre.

Baisse des prix plus modérée en grande couronne francilienne

C’est officiel, le prix de vente médian des appartements anciens est en recul de -0,7 % dans l’Essonne, et ce sur 1 an. Le budget descend ainsi à 2570 €/m², parmi les plus abordables de la grande couronne.

Dans les Yvelines les prix restent au-dessus de ce qu’ils étaient l’année dernière. Les notaires considèrent que la médiane sera de 3730 €/m² à la fin octobre. Toutefois ce chiffre reste en recul de -0,7 % sur 3 mois.

En Seine-et-Marne on observera une quasi stabilité des prix des appartements anciens. Le budget de 2590 €/m² ne représentera qu’une hausse de +0,2 %.

Pas de baisse des prix de l’immobilier en Île-de-France

Les ajustements constatés sur 3 mois ne déboucheront pas sur une baisse des prix de l’immobilier en Île-de-France. Les notaires constatent une demande particulièrement soutenue, pour un déficit de l’offre.

Les premiers indicateurs pour le mois de juillet 2017 confirment la poursuite de la hausse des volumes de ventes, mais à un rythme maintenant moins rapide. Notaires Paris Île-de-France.

Pour l’instant les prix des appartements anciens ont augmenté de +4,9 % en 1 an sur toute l’Île-de-France. Cette progression est particulièrement visible à Paris, où elle atteint +6,6 %. Mais les notaires prévoient que les prix de vente marquent une pause dans les prochains mois. À la fin octobre, les prix des appartements anciens devraient avoir progressé de +0,2 % en grande couronne et de +2,6 % en petite couronne.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires