Accueil Investissements immobiliers Investir en locatif

Île-de-France : de l’immobilier neuf moins cher à 5 km près

PARTAGER SUR
Aux portes de Paris, on trouve de l'immobilier neuf moins cher d'une commune voisine à l'autre.

La magie de l’urbanisme fait que la différence des prix du foncier peut être du simple au double, dans 2 communes distantes de 5 km. En région parisienne, on trouve ainsi de l’immobilier neuf moins cher tout en restant à distance de transport égale de la capitale. Voici quelques exemples en se basant sur les chiffres du ministère du logement.

Des appartements neufs 50 % moins chers de la zone A bis à A

On ne l’invente pas, c’est le commissariat général au développement durable qui le rend public sur son site. Globalement en zone A bis, les logements collectifs neufs se vendent à 6304 €/m². Rien d’étonnant, car il n’y en a pas beaucoup : 6400 unités en catalogue sur toute la France. En revanche si l’on se dirige vers les zones A généralement proches, la moyenne descend à 3962 €/m².

Et il n’y a pas besoin de se déplacer de l’autre côté de la région, à peine 5 km suffisent. Ainsi à Vincennes (94, zone A bis), un promoteur propose des appartements neufs de 4 pièces « à partir de 883 000 € ».

De l’autre côté du bois de Vincennes, nous arrivons à Charenton-le-Pont (zone A), où un autre affiche son T4 de 83 m² « à partir de 685 000 € ».

Un peu plus loin au Kremlin-Bicêtre (zone A), un autre programme immobilier propose des T4 « à partir de 349 000 € ».

Ces 3 communes se situent à égale distance de Paris, toutes ont au moins une station de métro qui les relie à la plus belle ville du monde. Une information sans doute utile pour trouver des idées d’investissement immobilier en petite couronne.

De l’immobilier neuf moins cher en grande courrone

Ces écarts éloignés en termes de prix mais proches en distance, ne sont pas sans rappeler les différences de prix entre quartiers de Paris. Pour autant des différences similaires existent en grande couronne d’Île-de-France.

Dans la grande banlieue ouest, un promoteur affiche des appartements neufs sur Versailles (78, zone A bis), « à partir de 694 000 € » pour un 4 pièces. Moins de 6 km plus loin, nous arrivons dans la charmante commune du Bois-d’Arcy (zone A), où cet autre propose son programme haut de gamme, « à partir de 365 000 € » pour un T4 neuf.

En s’éloignant de moins de 10 km de Versailles, on pourrait presque tomber sur de l’immobilier neuf moins cher à Rennemoulin (zone B1). À ce jour pourtant aucun promoteur n’y affiche d’offre.

Il est important de noter que ces différences ne sont pas l’effet du zonage, mais reflètent plutôt le fait que cette compartimentation s’est justement effectuée en fonction des prix du foncier. Pour y voir plus clair, le candidat acheteur peut s’aider de la carte de la direction régionale du logement, qui recense les différentes zones par couleur.

Posez vos questions, commentez

commentaires