Accueil Investissements immobiliers Loi Pinel

55 % des Français ne payent pas d’impôts

Tous les ménages doivent remplir une déclaration de revenus.

Sans les vacances d’été et sans le défilé du 14 juillet, le rapport annuel de la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP) aurait beaucoup fait parler. Sur les 37,4 millions de foyers fiscaux, 54,4 % ne payent pas d’impôts sur le revenu. C’est moins que l’année dernière, et sans doute plus que cette année car François Hollande a annoncé un nouveau cadeau fiscal préélectoral.

20,3 millions de foyers ne payent pas d’impôts

Crise économique oblige, Nicolas Sarkozy d’abord, puis François Hollande l’année suivante, avaient décidé d’augmenter les impôts. À un tel point que la France comptait 52,3 % de foyers imposés en 2013. Ce qui devait arriver arriva : le ras-le-bol fiscal s’empara d’une France qui ne voyait toujours pas la croissance venir.

Alors le projet de loi des finances de 2015 fut élaboré de manière à calmer la gronde populaire. La première tranche du barème fut supprimée, on recalcula la décote, et au final 800 000 contribuables ne payent pas d’impôts cette année sur leurs revenus de l’année dernière.

2 milliards d’euros de baisse d’impôts en 2016

La fin du quinquennat de François Hollande se rapproche, la France n’a pas gagné la coupe d’Europe et la croissance repart mollement. La côte de popularité du 7e président de la Ve République n’aura jamais dépassé les 30 % sur ses 4 premières années de règne, un record.

Alors pour conserver des chances de repartir pour de nouvelles aventures jusqu’en 2022, le Président a donc annoncé de nouvelles baisses d’impôts dans une interview accordée aux Échos. Toutefois ce geste est suspendu à la condition d’une croissance de 1,7 % cette année.

Remises d’impôts de 28 000 €/an, c’est possible

Si moins de la moitié de la population paye des impôts pour l’ensemble, les heureux contribuables ont toutefois la possibilité de les réduire. Plusieurs dispositifs existent, tant dans l’immobilier au travers de lois de défiscalisation, que via l’investissement dans des sociétés de technologie. Les ménages peuvent également embaucher des aides à domicile, particulièrement s’ils ont une personne handicapée à charge.

Mais le Législateur veille. Ainsi le plafond de niche fiscale est fixé à 10 000 €/an sur toutes les dépenses engagées en France métropolitaine. Il monte à 18 000 €/an sur les régions d’outre-mer, pour un cumul possible de 28 000 €/an.

Toutefois certains investissements permettent au contribuable lourdement imposé de dépasser les plafonds. Il peut par exemple acheter de la vieille pierre, soit au travers de la loi Malraux, soit en achetant un monument historique pour le faire visiter. Il peut également investir dans des œuvres cinématographiques via une Sofica (Société pour le Financement de l’Industrie Cinématographique et Audiovisuelle).

Mais il convient d’être réaliste, seuls les ménages aux revenus limités ne payent pas d’impôts. L’imposition zéro est impossible pour qui investit dans l’immobilier, car le revenu locatif ainsi généré va justement créer un impôt supplémentaire. Les contribuables se consoleront en se rappelant que s’ils sont imposés, ils cotisent également pour leurs vieux jours. Et justement on apprend récemment que le ciel s’éclaircit sur les retraites.

Posez vos questions, commentez

commentaires