Accueil Consommation Prêt travaux

La Caisse d’Épargne lance un crédit à 0 % pour les sinistrés

La facture pourrait dépasser le milliard de dollars pour les assureurs

La décrue se fait attendre, mais déjà l’heure des bilans arrive. La fédération des assureurs parle de 150 000 probables sinistres, et l’État propose une aide d’urgence. De son côté la Caisse d’Épargne lance un crédit à 0 %, pour les victimes des inondations en région parisienne.

La Caisse d’Épargne prête gratuitement aux sinistrés

Les responsables de la Caisse d’Épargne de la région parisienne, ont annoncé la mise à disposition d’un crédit à 0 %, pour tous les franciliens victimes des inondations. Les personnes intéressées doivent se rendre dans l’une des 455 agences, munies de justificatifs. Elles pourront par exemple présenter une copie de leur déclaration d’assurance, ainsi que des photos, vidéos, et l’inévitable preuve de domiciliation.

Le montant de crédit peut atteindre 3000 €, et sera remboursable en 24 mensualités, sans intérêts. Si le montant est insuffisant pour procéder aux réparations, il sera sans doute le bienvenu pour prendre des mesures rapides, comme un hébergement en attendant la décrue.

Ce prêt à taux zéro vient s’ajouter à une aide exceptionnelle de l’État de « 500 € en moyenne par foyer » à tous les sinistrés. Le premier ministre Manuel Valls a annoncé Un crédit de 30 millions d’euros, comprenant des mesures d’assistance financière aux professionnels touchés par les inondations.

Les assureurs s’attendent à 150 000 sinistres

La Fédération Française des sociétés d’Assurance a rendu un premier bilan public hier. Pour l’instant les assureurs ont reçu 77 000 déclarations, mais s’attendent à en recevoir 150 000. Il est encore trop tôt pour évaluer le montant des dommages avec précision, on sait toutefois qu’il se tiendra dans une fourchette comprise entre 900 millions et 1,4 milliards d’euros.

Les assurés recevront une avance sur indemnisation, particulièrement si leur résidence principale est inhabitable depuis plus de 24 heures. Ceux qui ont subi des dégâts inférieurs à 3000 € seront indemnisés dans les 2 mois.

Par ailleurs le communiqué informe que « les assureurs accepteront les déclarations de sinistres jusqu’au 30 juin 2016 », prolongeant ainsi le délai réglementaire de 10 jours après la déclaration de l’état de catastrophe naturelle.

Si la situation s’améliore à Paris avec une crue descendue à 4,93 m, hier 7 départements étaient toujours placés en alerte orange. La situation reste critique notamment dans l’Essonne (91), bien que le pic ait eu lieu mardi.

Posez vos questions, commentez

commentaires