Accueil Placer son argent Investissement locatif : les bons plans des ventes domaniales

Investissement locatif : les bons plans des ventes domaniales

mise à jour: 19 décembre 2018
Chambre de bonne sur les toits de Paris
Dénichez des petites surfaces locatives introuvables sur le marché privé.

L’État français a vendu pour 574 millions d’euros de biens immobiliers et fonciers l’année dernière. Le contribuable possède ainsi environ 220 000 immeubles, dont une partie est à vendre. Et l’on y trouve de tout, de l’ancienne prison vendue 480 000 € aux enchères démarrant à 5000 € pour des parkings.

Acheter des petites surfaces à l’État pour les louer

Parmi les investissements locatifs qui nécessitent très peu d’entretien et pour peu de défauts de paiement, il y a les box et parking. Les offres sont nombreuses sur les sites d’annonces immobilières, mais pour dénicher la perle rare il y a les ventes domaniales.

À ce jour on trouve notamment plusieurs parkings dans les Alpes-Maritimes, avec une mise à prix de 5000 €. Pour un appartement ça sera plus cher, ce deux-pièces « très vétuste » de 30,09 m² situé sur le nid d’aigle de Castellar (06) est proposée à 30 000 €. Aux portes de Paris à Saint-Ouen (93), la Direction de l’immobilier de l’État (DIE) met en vente un deux-pièces de 26,93 m² pour un prix de départ de 49 500 €.

Vous cherchez une chambre de bonne à Paris ? L’État souhaite se débarrasser de l’une d’entre elles dans le quartier de la Goutte d’Or (18e). Les enchères démarreront à 40 500 €, pour une surface de 10,26 m². Louer un box peut être une bonne idée également. L’État en possède un de 8 m² dans le quartier des Grandes carrières (Paris XVIIIe), proposé à 43 000 €.

Trouver des appartements d’exception à Paris

N’allez pas croire que les ventes aux enchères de la DIE vous permettront de réaliser de bonnes affaires. L’État connaît la valeur de ses possessions, les ventes aux enchères sont surtout à l’avantage du vendeur. Côté acheteur, l’intérêt des ventes domaniales est de dénicher des lots d’exception.

Le mois prochain un appartement de 4 pièces et 103 m² sera à vendre dans le quartier de La Muette (Paris-16e). L’immeuble construit dans les années 20 offre « 4 pièces avec cheminée et moulures ». À 683 000 € la mise à prix est intéressante, mais les candidats acheteurs doivent s’attendre à une belle bataille. Selon les chiffres des notaires, le prix médian dans ce quartier atteint 9500 €/m². L’adjudicataire doit s’attendre à signer un chèque à 6 zéros, sachant que le lot comprend également 2 chambres de service au 6e étage et une cave en sous-sol.

Les perles des ventes domaniales

Le fort de Chavagnac a pendant longtemps défendu la baie de Cherbourg. N’ayant plus besoin de ce logement de 37 pièces sans eau ni électricité, l’État la vendu à un constructeur de bateaux, qui souhaite en faire un lieu touristique (source : LeParisien.fr). Le nouveau propriétaire l’a emporté pour 100 000 €.

En revanche il a fallu mettre 14,5 millions d’euros sur la table pour acquérir l’ancienne caserne Mitry sud, dans la région de Nantes. Le groupe de promoteurs propriétaire a sauté sur l’occasion pour construire des logements dans une zone dynamique.

Cet autre investisseur n’a eu à dépenser que 482 000 €, pour acquérir une bâtisse de 531 m², sise sur un terrain de 1770 m². Le nouveau propriétaire qui souhaite rester anonyme, n’a pas eu à enchérir sur cette vente, faute d’enchérisseur. Il est désormais propriétaire de l’ancienne prison de Fontainebleau, dans laquelle il a bien intention d’aménager : des logements.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles