Accueil Investissements immobiliers Investir en locatif

65 % des investisseurs ont recours à l’agent immobilier

Les particuliers préfèrent s’adjoindre les conseils d’un agent immobilier pour investir dans le locatif. Selon un récent sondage, 65 % des investisseurs auraient choisi cette solution au cours des 3 dernières années. Quant aux 6 % de ménages potentiellement intéressés au cours des 2 prochaines, ils hésitent encore sur la conduite à tenir.

Investissement locatif : 5 % d’acheteurs hier et 6 % demain ?

D’après l’enquête IFOP pour Optihomme effectuée sur un échantillon « représentatif de la population française » de 1501 personnes, 5 % des interrogés auraient effectué un investissement immobilier locatif au cours des 3 dernières années. Ils étaient d’ailleurs 65 % à avoir opté pour le service d’un intermédiaire professionnel pour réaliser leurs projets.

D’après cette même enquête, ils seront 6 % à placer leurs économies dans la pierre au cours des 24 prochains mois. Et pour ce faire ils ne savent pas encore s’il nous auront recours à un chasseur immobilier, ou s’ils effectueront leurs transactions de particulier à particulier. Pour l’instant la balance semble pencher en faveur de la 2e solution, 73 % des sondés l’ayant mentionné, contre 71 % en faveur de l’intermédiaire.

Pourquoi investir via un agent immobilier ?

Pour 59 % des personnes interrogées, le montant des honoraires déterminera le choix du prestataire. Lorsqu’il s’agit d’acheter de l’immobilier neuf pour le louer afin de réduire ses impôts, il n’y a généralement pas d’honoraires car l’agent perçoit une commission de la part du promoteur.

En revanche dès lors que l’on s’oriente vers un logement ancien, la tradition veut que l’acheteur s’acquitte des frais d’agence. Alors pour ce prix les investisseurs espèrent bien avoir un large choix, c’est ainsi que l’ampleur de l’offre proposée par l’argent est importante de chez 46 % des personnes interrogées.

L’investisseur recherchera sur Internet

Le sondage nous apprend que 95 % des personnes ayant exprimé le projet d’acheter de l’immobilier au cours des 2 prochaines années, utiliseront l’outil Internet. 90 % iront d’abord scruter les sites d’annonces entre particuliers, puis 80 % iront voir chez les professionnels en ligne. Enfin 78 % iront comparer les annonces de plusieurs agences, affichées sur un site dédié.

La notoriété de la marque joue beaucoup, car seuls 69 % des futurs investisseurs interrogés ont mentionné une recherche sur Google. Cela pourrait signifier que beaucoup d’entre eux savent déjà sur quels sites ils vont se rendre.

Ce qui l’intéresse avant tout, c’est le visuel. Chez les futurs acheteurs, 77 % consulteront les annonces à la description la plus détaillée, 74 % voudront voir des photos. L’enquête montre que les candidats acquéreurs de l’agglomération parisienne sont 26 % à s’intéresser à l’accessibilité des transports. Dans le Sud-Est ils sont 31 % à s’informer sur le quartier, tandis que dans le nord-est 41 % comptent s’attacher davantage au diagnostic de performance énergétique.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires