Accueil Actualités

Une arnaque au prêt immobilier de grande envergure dévoilée

Les arnaqueurs professionnels promettent l'impossible aux désespérés. © photo 5000 - Fotolia.com

Les arnaques sont légions sur Internet, surtout dans le domaine du prêt d’argent entre particuliers. Mais voici qu’un groupe de malfrats a innové en se lançant dans l’escroquerie au crédit immobilier. Et ça a bien plutôt bien marché, nombres de ménages français ont envoyé leur apport personnel les yeux fermés, avant même de passer chez le notaire.

Un courtier en prêt immobilier fantôme

La « société » se présente sous le nom de Immo Euro Finance, au travers d’un site Web moderne, attractif, mais complètement bidon comme le révèle une information exclusive du Parisien. Il y a même un numéro de téléphone, auquel de faux opérateurs répondent à l’autre bout du fil et du monde. Il y a même une immatriculation au registre du commerce et des sociétés : RCS Paris B808975706.

Sauf que lorsque l’on vérifie sur le site officiel du greffe du tribunal de commerce de Paris (greffe-tc-paris.fr), on tombe sur les abonnés absents. Même chose si l’on effectue une recherche sur Societe.com : l’entreprise Immo Euro Finance n’existe pas.

On aurait également pu effectuer une recherche sur le groupe britannique Consumer Finance and Real Estate Loan LTD, dont le site de la société se revendique filiale. Là encore aucune information sur cette société fantôme.

On aurait pu se douter de quelque chose en consultant leur page « qui sommes-nous ? », qui ne comprend aucune des mentions légales en termes de crédit immobilier. On aurait même pu éviter de tomber dans le piège en rentrant le nom de cette soi-disant société « Immo Euro Finance » sur un moteur de recherche. On serait tombé sur une alerte à l’arnaque sur un site Web domicilié en Russie….

Seulement voilà, ce genre d’arnaque vise les désespérés, ces surendettés prêt à tout pour sauver leur bien immobilier.

Une arnaque au prêt immobilier plutôt classique

Normalement ce genre d’arnaque se rencontre sur les forums. Un gentil samaritain a de l’argent à investir, et propose de prêter à des taux forts raisonnables. Son objectif n’est pas de s’enrichir sur le dos des autres, mais bien au contraire de participer à l’économie réelle dans un monde dominé par un capitalisme sans partage.

Il faut juste envoyer quelques centaines d’euros, à titre de caution, pour régler les frais de dossier, voire même les frais de transactions bancaires. Le naïf envoie ce qu’il estime être une juste participation pour une bonne affaire, et ne reçoit jamais son prêt d’argent.

Immo Euro Finance a repris le même système, mais à plus grand échelle et sur le secteur du prêt immobilier. Son site annonce des crédits jusqu’à 500 000 €, à des taux fixes imbattables. Mieux, même les personnes fichées à la Banque de France pour défaut de paiement peuvent emprunter. Une aubaine pour les surendettés sous la menace d’une saisie immobilière, ou pour les ménages ayant eu recours au prêt en réméré, mais se retrouvant dans l’impossibilité d’exercer leur droit de rachat.

Quasiment tout le monde était accepté, à condition de pouvoir verser un apport d’au moins 20 %. Jusqu’ici tout va bien, sauf que l’apport en question devait être déposé sur un compte bancaire en Pologne, avant tout passage chez le notaire, et avant même d’avoir reçu une offre préalable de crédit en bonne et due forme.

Les particuliers trop naïfs envoyaient même jusqu’à 100 000 €, pour finalement ne plus jamais entendre parler des gentils opérateurs derrière Euro Immo Finance. Entre-temps l’argent s’est envolé vers quelques paradis fiscaux, effectuant plusieurs sauts de géant d’un compte à l’autre, d’une banque à l’autre, d’un pays à l’autre, rendant le traçage des fonds extrêmement difficile pour la justice.

Car le parquet de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire pour usurpation d’identité, mais il y a peu de chances pour que les victimes ne récupèrent leur capital.

Comment éviter les arnaques au crédit sur Internet

Avec des taux d’intérêt aussi bas que ce que permettent les marchés d’aujourd’hui, il n’est pas nécessaire d’aller chercher des plans tordus sur Internet. En France les banques et sociétés de crédit sont habilitées à procurer des prêts d’argent, régis par le Code de la consommation. Toutefois on trouve les meilleurs taux et les meilleurs contrats en utilisant les services d’un intermédiaire, appelé courtier.

Il faut savoir que même si certains courtiers font payer leurs prestations, ils n’ont pas le droit de demander la moindre somme d’argent avant que l’emprunteur n’ait effectivement reçu les fonds prêtés sur son compte bancaire. Ce dernier peut d’ailleurs consulter le registre de l’ORIAS, afin de vérifier que le courtier qui lui propose ses services soit bien inscrit et déclaré.

De plus le courtier doit avoir une société enregistrée au greffe du commerce, là encore une vérification s’impose sur les sites officiels. Qu’il s’agisse d’obtenir un prêt immobilier ou à la consommation, s’il est logique d’amener une partie du prix du bien convoité de ses propres deniers, cette somme ne doit être donnée qu’au vendeur.

Lorsque l’on cherche à acheter un logement, c’est le notaire qui va encaisser l’apport personnel et le verser au vendeur. Lorsque l’on achète une voiture, on verse son apport au concessionnaire. L’intermédiaire, lui, ne récolte aucune somme d’argent, il perçoit une commission de la banque ou de la société de crédit choisie par son client.

Il peut facturer ses prestations, mais uniquement lorsque que son client a accepté une offre, et a effectivement reçu le montant du crédit convoité.

Posez vos questions, commentez

commentaires