Accueil Rachat de crédits Profiter des taux

Pourquoi le rachat de crédits augmente votre dette

Contrairement à ce que pense le consommateur, un rachat de crédits ne désendette pas, au contraire. Le coût de l’opération fait que la dette a augmenté après rachat. La magie des mathématiques fait que les mensualités baissent bel et bien, les pièges du capitalisme font que le coût pourrait bien augmenter. Explications.

Le rachat de crédits augmente la dette

Exemple avant rachat

Monsieur et Madame Durand doivent encore rembourser quatre crédits. Ils ont encore 150 000 € de capital restant sur un prêt immobilier, 11 000 € sur 2 crédits auto, 3000 € sur 1 prêt personnel, et 2000 € sur 1 crédit revolving. Leur dette totale est donc de 166 000 €, admettons que leur TEG moyen soit de 7%, pour une durée de remboursements restante de 10 ans. Le cumul de ces quatre mensualités atteint 1900 €.

Monsieur Madame Durand contactent donc un courtier en rachat de crédits, afin de regrouper toutes ces dettes. Leur situation professionnelle et leur profil d’emprunteur leur permettent de réaliser cette opération. Le courtier leur présente donc une offre avec un TEG de 5% sur 10 ans, pour des mensualités à 1680 €.

Important : il s’agit d’un exemple simple destiné à faciliter la compréhension du sujet. Ce que vous pourriez obtenir peut bien entendu être différent.

Le coût d’un rachat de crédits

L’opération comporte des frais :

  • En ce qui concerne le prêt immobilier : mainlevée d’hypothèques, souscription d’une nouvelle hypothèque, pénalités de remboursement anticipé.
  • En ce qui concerne les prêts consommations : pénalités de remboursement anticipé lorsque les montants remboursés dépassent 10 000 €.
  • En ce qui concerne les frais intermédiaires : frais de dossier et frais de courtage.

Admettons que tous ces faits représentent 5 % du montant à reprendre. Si Monsieur et Madame Durand ne disposent pas de la somme nécessaire, ces frais seront donc ajoutés à la dette. Notre couple avait donc 166 000 €  de dettes, il se retrouve maintenant avec 174 300 € à rembourser.

Ils ont donc plus de dettes après rachat de leurs crédits qu’avant.

Important : encore une fois il ne s’agit que d’un exemple simplifié au mieux afin d’exprimer le sujet. Le coût d’un regroupement de prêts pourra être inférieur ou supérieur. Ce qui est intéressant, c’est que l’opération débouche de toute manière sur une baisse de vos mensualités.

Les mensualités diminuent pourtant

La magie des mathématiques fait que même avec cette augmentation de la dette, les mensualités des emprunteurs vont diminuer. Pourquoi : parce que le taux effectif global après rachat de crédits a diminué.

Par exemple,  une dette de 166 000 avec un TEG de 7 % sur 10 ans donne des mensualités de 1900 €. Une dette de 174 300 € avec un TEG de  4 % donne des mensualités de 1680 €.

Dans notre exemple ci-dessus, Monsieur et Madame Durand ont augmenté le montant de leurs dettes, et ont réussi à diminuer celui de leurs mensualités. Mais surtout, ils ont abaissé le coût de l’opération, car ils ont conservé la même durée des remboursements. S’ils avaient augmenté leur durée de remboursement, ils auraient payé plus d’intérêt.

Rapport entre durée des remboursements et coût du rachat de crédits

Plus un emprunt est long, plus il coûte cher. Non-seulement l’emprunteur paiera des intérêts pendant plus longtemps, mais en plus le taux nominal augmente avec la durée. Consultez à ce sujet le barème des taux immobiliers du moment pour mieux vous en rendre compte.

Lorsque l’on conserve la même durée de remboursement

Pour reprendre notre exemple, avant rachat de crédit Monsieur Madame Durand avaient une dette de 166 000 €, avec un TEG moyen de 7 %, dont la fin des remboursements se terminait dans 10 ans. Cela représente un coût total d’intérêt de 65 288 €.

Après rachat, ils se retrouvent avec une dette de 174 300 €, pour un TEG de 4 %, à rembourser sur 10 ans. Ce qui donne un coût total d’intérêt de 37 500 €.

En conservant la même durée de remboursement, Monsieur Madame Durand ont augmenté le poids de leurs dettes, mais en ont diminué le coût. C’est la magie des mathématiques.

Lorsque l’on rallonge la durée des remboursements

Admettons que Monsieur Madame Durand souhaitent abaisser encore plus leurs mensualités. Admettons qu’ils ne se contentent pas des 1680 €, et qu’ils souhaitent descendre à 1380 €. Admettons que le courtier en rachat de crédits leur trouve tout de même un meilleur TEG, à 5 % sur 15 ans.

Notre couple se retrouve donc avec une dette de 174 300 €, pour un TEG de 5 % sur 15 ans, ce qui donne 73 800 € d’intérêts. Dans ce cas, Monsieur Madame Durand ont augmenté le poids de leur dette, mais également son coût. C’est le piège du capitalisme.

Lorsque l’on négocie le taux

Ce qui est intéressant de noter, est que si Monsieur Madame Durand se livrent à une simulation, ils s’apercevront q’un TEG de 4,5 % n’augmentera pas le coût de leurs intérêts.

Effectivement, si notre couple n’accepte aucune offre au dessus de 4,5 %, ils rembourseront donc 174 300 € sur 15 ans, ans, pour des mensualités de 1333 € et un coût total de 65 700 €.

Dans ce cas, ils auront alors augmenté le poids de leurs dettes, sans en augmenter le coût, tout en diminuant leurs mensualités. Comme quoi le capitalisme bien maîtrisé favorise la croissance.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires