Accueil Investissements immobiliers Investir en locatif

L’investisseur immobilier représente 35 % des ventes en VEFA

Comme d’habitude, l’investisseur immobilier tire le marché de la construction vers le haut. En consultant le dernier rapport de la FNAIM, on constate que 35 % des VEFA (Vente en État de Futur Achèvement) ont été effectuées à but locatif. Cette proportion est plus faible dans l’ancien, où les investisseurs sont responsables de 9 % des transactions. Au cours de l’année écoulée, 94 277 logements ont été achetés pour une mise en location.

35 % de ventes en VEFA à l’investisseur immobilier

Selon les estimations de la FNAIM, 29 477 appartements neufs ont été vendus à des investisseurs en 2014. Sur un total de 84 220 unités, cela représente 35 %. C’est toutefois moins bien qu’en 2013, quand cette part représentait un peu plus de 40 %.

Il y a plus d’investisseurs immobiliers qui achètent dans le parc existant (64 800 en 2014), mais ils ne représentent que 9 % du total des transactions (720 000 en 2014). Dans l’ancien aussi les particuliers désirant acheter pour louer ont été moins nombreux que l’année dernière (71 800 en 2013) quand ils représentaient 10 % du marché.

Ces chiffres font écho à l’étude Ifop pour le compte de la banque UFF, dans laquelle on voit clairement que l’épargnant français fait confiance au locatif, mais préfère immobilier ancien. Toujours selon la FNAIM, l’investissement locatif dans le neuf représente un marché de 76,8 millions d’euros en 2013.

Un bail solidaire pour faire revenir l’investisseur immobilier ?

La FNAIM en profite pour remettre en avant sa proposition du bail solidaire. Il s’agirait de permettre aux propriétaires bailleurs de louer leur bien immobilier en dessous des prix du marché, pour bénéficier en échange de remises d’impôt. Ce dispositif existe déjà au travers de la défiscalisation Pinel, mais ne s’applique qu’au neuf. La proposition de la FNAIM vise à étendre l’idée au parc immobilier existant.

Investir dans du locatif neuf : combien ça coûte ?

Le prix des appartements neufs a globalement baissé de -0,9 % par rapport à l’année dernière. Au 3e trimestre 2014, la moyenne est à 3886 €/m². Les investisseurs immobiliers préfèrent généralement les petites surfaces, particulièrement dans des villes étudiantes, proches du centre-ville.

Si le profil de l’emprunteur est bon, il pourra investir sans apport, à partir du moment où le loyer perçu couvrira au moins les intérêts et la prime de l’assurance emprunteur. Aujourd’hui les taux moyens de prêt immobilier dans le neuf sont de 2,44 %, et l’on peut même obtenir des conditions proches de 1,8 % sur de courtes durées.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires