Accueil Placer son argent Immobilier de luxe : bientôt des prix cassés à Londres ?

Immobilier de luxe : bientôt des prix cassés à Londres ?

Tour The Shard, Londres
Les Penthouse de 56 millions d'euros de la tour Shard n'ont toujours pas trouvé preneur 5 ans après leur achèvement.

Les conséquences du Brexit se font sentir au fur et à mesure que s’approche la date fatidique. À un tel point que le gouvernement britannique a dû cacher ses propres prévisions. L’un des effets les plus visibles est sans doute la pile d’immobilier de luxe invendu, Paris faisant désormais davantage rêver que Londres.

3000 appartements de luxe à vendre

À la grande surprise générale 51,9 % des Britanniques ont voté pour la sortie de l’Union Européenne. Ce résultat s’explique par le fait que les « out » se situent tous en dehors du poumon économique qu’est la région de Londres. Sur la capitale et sa périphérie, 60 % des habitants ont voté « in ». C’est qu’à l’époque le marché de l’immobilier londonien battait tous les records.

Moins d’1 an et demi plus tard, c’est déjà la débandade. D’après une information diffusée par Quartz l’immobilier de luxe est en crise. Sur les 1900 appartements construits en 2017, seuls 900 ont été vendus. Les 100 unités vides viennent s’ajouter au stock existant. Il y aurait ainsi aujourd’hui 3000 appartements de luxe à vendre.

Un appart acheté, une voiture offerte

L’immobilier de luxe se vendrait en moyenne 3,4 millions d’euros à Londres. Mais pour ce prix on ne se contente pas de vous donner une adresse dans un quartier chic. Vous aurez une piscine, un cinéma, voire une salle de sport. Pourtant même équipé de ce confort de base, les appartements ne trouvent pas preneur.

Il faut dire que les incertitudes sur le Brexit restent bien présentes, alors que le gouvernement anglais vient d’installer une taxe sur les résidences secondaires. Dans ce contexte hostile les promoteurs doivent mettre la main à la poche pour appâter les acheteurs. Les plus radins offrent des tapis de collections, les plus réalistes vont jusqu’à offrir une voiture en cadeau de remerciement.

C’est que les vendeurs ont du souci à se faire. Certains projets n’ont pas pu être arrêtés, ainsi 400 nouveaux appartements de luxe seront en construction 2018. Personne n’a pris le temps de se rappeler que les 10 Penthouse de la tour Shard ne se sont toujours pas vendus 5 ans après leur inauguration. Qui irait investir 56 millions d’euros dans la pierre londonienne aujourd’hui ?

Les acheteurs plébiscitent l’immobilier de luxe parisien

La dernière étude de Barnes et Warburg ne prête pas à l’optimisme pour Londres. L’année dernière encore la capitale britannique prenait la 1ère place des destinations préférées des millionnaires. Cette année elle pointe 3e derrière Paris, juste devant Los Angeles. La première place revient à New York et ses projets pharaoniques.

Dans la capitale française en revanche, on se frotte les mains. Le prix de l’immobilier de luxe pourrait grimper de +9 % cette année, sous l’afflux du retour au pays des riches français. Ils disposent d’un budget de 2 à 4 millions d’euros et se décident rapidement. Le réseau Barnes relate ainsi 74 ventes éclairs d’immobilier de luxe.

Et de citer notamment un duplex de 180 m² à Neuilly-sur-Seine, vendu dès la 1ère visite pour 2,52 millions d’euros. Mais le renouveau du marché ne s’arrête pas à Paris. Désormais la Côte d’Azur française dame le pion aux destinations sélectes espagnoles et italiennes. On dirait même que les acheteurs étrangers commencent à préférer les Alpes françaises à leur voisine suisse.

Posez vos questions, commentez

commentaires