Accueil Consommation Plus d’1 Français sur 4 rembourse un crédit à la consommation

Plus d’1 Français sur 4 rembourse un crédit à la consommation

mise à jour: 1 mai 2019
Crédit à la consommation
Le crédit conso en pleine forme.

Le saviez-vous : 27,2 % des ménages détiennent un crédit à la consommation. L’année dernière pas moins de 7 millions d’entre eux ont ainsi emprunté, surtout pour réaliser des achats importants. Mais d’autres ont souscrit des crédits de manière impulsive, certains parmi eux auront du mal à rembourser.

Des crédits à la consommation plus élevés à l’Ouest

L’étude de l’Observatoire des Crédits des Ménages montre que le montant moyen du prêt à la consommation souscrit par les français en 2017, atteint 8585 €. Mais il ne s’agit que d’une moyenne, en réalité un étrange phénomène s’observe.

Il semble que la France soit coupée en deux dans le sens nord-sud, avec des montants plus élevés à l’Ouest qu’à l’Est. C’est en Bretagne que les prêts à la consommation sont les plus importants : 10 787 € de moyenne. C’est en Provence Alpes Côte d’Azur que l’on emprunte le moins : 7023 € de moyenne. En Normandie les ménages ont 9445 € de crédit conso, alors qu’en Bourgogne Franche-Comté on se limite à 7332 €.

En moyenne un homme emprunte 9390 €, contre 7973 € pour une femme. Un emprunteur sur 3 choisit d’ailleurs un crédit à la consommation de plus de 10 000 €. À l’opposé, une emprunteuse sur 2 se contente de moins de 5000 €.

Le crédit à la consommation oui, mais pour des achats importants

Les chiffres compilés par Cofidis montrent que 43 % des crédits à la consommation sont destinés à un achat important, comme pour une voiture. Pour autant l’étude mensuelle expresse de l’ASF (Association Française des Sociétés Financières) montre que le traditionnel crédit auto laisse place à la location avec option d’achat (LOA).

De janvier à mars 2018 le prêt pour voiture neuve est en recul de -6 %, à 567 millions d’euros. Dans un même temps la LOA pour véhicule neuf progresse de +14,8 %, avec déjà 1,6 milliards d’euros.

Si les banques et sociétés de crédit subsistent encore, c’est grâce aux ventes de véhicules d’occasion. Au 1er trimestre l’ASF constate que 971 millions d’euros ont été prêtés par ses membres, un chiffre en hausse de +10 % par rapport à la même période en 2017. Pour autant ce secteur a du mouron à se faire, car voici que la LOA pour véhicule d’occasion prend de l’ampleur.

De janvier à mars pas moins de 105 millions d’euros ont ainsi été financés, soit une étonnante progression de +57 %.

Le prêt personnel reste le préféré des Français

Les prêts à la consommation souscrits par les ménages seraient à 44 % des prêts personnels. Les crédits affectés à un achat en particulier suivent de près, avec 43 % des contrats. Viennent ensuite les crédits renouvelables, choisis par 29 des Français.

La tendance continue au 1er trimestre 2018 avec 3,452 milliards d’euros de prêts personnels souscrits, soit une progression de +1,5 % par rapport à l’année dernière.

Mais là-encore il ne s’agit que d’une moyenne, les emprunteurs ne réagissent pas de la même manière. Selon Cofidis, la plus importante catégorie d’emprunteurs est « les adeptes de l’achat plaisir ». Ils empruntent 8704 € afin de consommer pour leur plaisir, la moitié d’entre eux choisit le crédit affecté.

Les consommateurs instinctifs sont les moins nombreux, « pour eux, consommer rime avec spontanéité ». Eux aussi veulent se faire plaisir, mais pour des projets moins importants et surtout en empruntant rapidement. Ils utilisent à 46 % le crédit conso avec réserve d’argent renouvelable, à hauteur de 7242 €.

Leur principale différence avec les adeptes de l’achat plaisir, est la difficulté à rembourser leurs crédits. Alors que 95 % des premiers payent leurs mensualités sans défaut, seuls 76 % des consommateurs instinctifs remboursent sans difficulté.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles

Une question ? Un commentaire ? On vous répond !

500
  S’abonner  
Notifier de