Accueil Immobilier Ces villes où le montant de la taxe foncière s’envole

Ces villes où le montant de la taxe foncière s’envole

mise à jour: 12 septembre 2018

La taxe foncière payée par les propriétaires, comporte un taux communal, intercommunal et départemental. On y ajoute des frais de gestion et le tout est appliqué sur la moitié de la valeur locative du logement. D’après le dernier classement de l’UNPI (Union Nationale de la Propriété Immobilière) la facture va du simple au double selon les villes.

La taxe foncière augmente de +14 % % en 5 ans

Coup de rabot budgétaire oblige, la majoration des valeurs locatives a atteint +6,56 % entre 2011 et 2016. Dans un même temps, le coût de la vie a gagné +3,03 % et les loyers ont augmenté de +3,73 %.

L’UNPI constate ainsi que la taxe foncière a augmenté de +14,01 % de moyenne en 5 ans. Entre le taux du département, celui de la commune et des intercommunalité, le propriétaire français moyen paye 38,04 % de la base d’imposition, qui elle-même représente 50 % de la valeur locative annuelle. Tout compte fait, la taxe foncière représente la valeur de 2,3 loyers.

Les propriétaires les plus heureux sont ceux de Neuilly-sur-Seine (94), dont le taux d’imposition n’est que de 12,16 %. Les plus malheureux sont ceux de Fontanes-de-Sault (11), qui sont imposés à coups de 93,18 %.

Les départements où la part départementale est la plus élevée

En moyenne nationale, les départements n’appliquent que 19,51 % de taux d’imposition.

Mais nos compatriotes ne sont pas tous logés à la même enseigne. C’est le Gers qui détient le taux d’imposition le plus élevé, avec 33,85 %. Il est suivi de près par la Guyane (32,92 %) et l’Aisne (31,72 %).

Le quinté de tête est complété par l’Aude et le Tarn-et-Garonne, dont les propriétaires participent à la vie communautaire à hauteur de respectivement 30,69 % et 28,93 %

A l’autre côté de l’échelle, Paris maintient la taxe foncière la plus basse de France. Le département ne taxe ses habitants qu’à 5,13 %. La capitale est suivie de près par ses voisins des Hauts-de-Seine, taxés à 7,08 %. Loin derrière arrive un autre département riche de France : le Rhône où la taxe part departementale est de 11,03 %.

Décidément il vaut mieux habiter à la montagne. La Savoie et la Haute-Savoie ferment le podium de près, avec respectivement 11,03 % et 12,03 %.

Ces villes où la taxe foncière et la plus élevée de France

Les accédants à la propriété cherchant à acheter dans une grande ville pour la proximité des commerces et des services, doivent bien réaliser que tout se paye. Selon l’UNPI la taxe foncière y serait de 51,91 %.

Les habitants les plus taxés, en comptant l’enlèvement des ordures ménagères, sont ceux de Tourcoing. Au cours des 5 dernières années la facture communale s’est élevée à 70,03 % du montant de leur taxe foncière.

Par ailleurs, il semble que la chaleur du cœur des habitants du Nord se paye chère. On compte ainsi 3 autres grandes villes du nord parmi les 5 premières. À Dunkerque la taxe foncière atteint 69,64 %. À Roubaix on s’en sort mieux, avec 69,07 %. Voilà qui soulageraient presque les habitants de Lille, qui se contentent (ou pas) de 67,39 %.

Dans le reste du classement Le Havre prend la 3e place avec 68,21 % d’imposition. C’est Nîmes qui ferme le quinté de tête, taxée à 66,41 %.

Ces villes où la taxe foncière est la moins élevée

C’est l’une des villes de France les plus riches, Boulogne-Billancourt, qui présente le taux d’imposition foncier le plus bas de France. En comptant les ordures ménagères, les habitants payent ainsi 19,56 % de leur base locative. D’un autre côté, il faut bien se rappeler que le marché immobilier y est un des plus chers du territoire.

Même constat à Paris, qui prend la 2e place avec 19,71 %. À ce stade on ne peut qu’applaudir la gestion de la mairie de Nanterre, avec laquelle la taxe foncière se limite à 23,14 % de la base d’imposition. Pas très loin à Asnières, une municipalité où les prix de la pierre sont également élevés, les habitants participent à 26,10 %.

Il faut descendre dans les 2 villes principales du Rhône pour fermer le quinté de tête. À Villeurbanne la taxe foncière, ramassage des ordures inclus, est de 34,85 %. À Lyon elle atteint 36,66 %.