Accueil Consommation La néo-banque N26 cartonne grâce au bon slogan

La néo-banque N26 cartonne grâce au bon slogan

mise à jour: 20 décembre 2018
Campagne marketing N26 dans Paris
Source : Twitter @FMicheau

C’est officiel, N26 a franchi le cap de 200 000 clients en France à la fin 2017. Une performance atteinte grâce à l’innovation et le bouche à oreille, nous dit son communiqué de presse. Mais c’est surtout grâce à un slogan tapageur que la néo-banque a su toucher son public.

Du marketing de proximité osé

La communication, c’est un métier. Pour inviter les parisiens à ouvrir un compte 100 % en ligne, N26 commence par commander un sondage à Opinion Way. Un choix peu anodin, l’agence avait déjà mené une étude sur l’engagement des banques vis-à-vis de leurs clients.

Les résultats montraient que seuls 16 % des sondés considéraient ces dernières capables de créer un lien avec le public. C’est bien dommage, alors que les taux à la consommation sont au plus bas depuis des décennies.

C’était loin derrière les 39 % des marques de cosmétiques et de chocolat. L’étude commandée par N26 visait à déterminer combien de Français avaient déjà changé de banque. Les chiffres furent encourageants : plus de 36 % d’entre eux étaient allés trouver moins cher ailleurs.

La suite est un parfait exemple de marketing de proximité. En novembre 2017 les parisiens découvrent des affiches sur fond noir intitulées : plus de 3 Français sur 10 trompent déjà leur banque, et vous ? En parallèle le hashtag #TrompeTaBanque est lancé sur Twitter accompagné d’un challenge. Les internautes sont invités à se prendre en photo avec la fameuse affiche en toile de fond, pour recevoir un colis secret, composé d’un vêtement et de quelques bières.

200 000 utilisateurs pour N 26

L’aventure française de N26 a véritablement commencé en janvier 2017. Après avoir successivement ajouté les paiements sécurisés puis Apple Pay, la néo-banque propose désormais du crédit à la consommation via Younited Credit.

On trouve 3 offres sur son catalogue, dont une seule est entièrement gratuite. Elle comprend des paiements dans toutes les devises sans frais de change, dans un plancher de 9 transactions par trimestre. Le tarif gratuit permet 5 retraits sans frais par mois, puis 2 € par retrait. En revanche cette formule prend une commission de 1,7 % sur le montant retiré en devises étrangères.

N26 propose 2 offres payantes : Black (5,90 €/mois) et Métal (14,90 €/mois) spécial entrepreneurs. Les 2 incluent des assurances vol et voyage, ainsi qu’une garantie en cas de dommages sur des achats « qualifiés ». Mais surtout la néo-banque sort des sentiers battus, en proposant davantage de services humains. L’offre métal permet ainsi de « travailler dans un espace WeWork ».

Un concept intéressant alors que l’on observe un afflux de trésorerie dans les coffres des banques françaises, probablement en provenance d’investissements professionnels. C’est peut-être ça la banque en ligne de demain : l’inclusion de services en plus des classiques fonctions de gestion de l’argent.

Fabien Belleinguer

Fabien Belleinguer

Éditeur chez Emprunter-Malin.com
Blogueur sur les thèmes de l'argent et l'immobilier depuis 2012, je suis radin, suspicieux, mais toujours poli. Autodidacte, je choisis mes sources d'information avec soin et les analyse en toute indépendance.
Fabien Belleinguer