Accueil Actualités Obtenir un prêt

Les taux immobiliers seraient-il encore en train de baisser ?

Bonne nouvelle pour tout le monde, la France n’en finit pas d’emprunter à des taux toujours plus bas. Le 14 janvier dernier son OAT à 10 ans a battu un nouveau record à la baisse, avec un rendement de 0,610 %. Voilà qui devrait ravir ceux qui ont un projet immobilier, car les banques puisent généralement dans cette source de financement pour accorder des crédits à l’habitat. Et à chaque fois qu’elles ont pu emprunter moins cher auprès de l’État, elles ont joué le jeu et ont prêté moins cher aux ménages. Conclusion : les taux des prêts immobiliers pourraient encore descendre.

L’OAT 10 ans (Obligation Assimilable du Trésor) baisse à 0,661 %

Le 14 janvier, la France a émis des obligations remboursables à 10 ans sur les marchés financiers. Le jeu de l’offre et la demande lui a permis d’emprunter au taux de remboursement record de 0,661 %. Le lendemain la même émission est repartie très légèrement à la hausse, à 0,669 %.

Par un effet mécanique, les variations du rendement de ces bons d’État influent sur le taux des crédits immobiliers des particuliers. Une baisse pourrait donc rendre le crédit à l’habitat plus abordable, dans un contexte où des aides à la propriété attendent les revenus moyens.

Ces signes qui montrent que les taux immobiliers peuvent encore baisser

Au mois de décembre 2014, l’OAT 10 ans s’achetait contre un rendement de 0,98 %. Après une légère remontée de moins d’une semaine, il n’a cessé de redescendre jusqu’à 0,837 % au 31 décembre. Pendant ce temps le taux de prêt immobilier moyen descendait lui-aussi de 2,38 % à 2,36 %.

En janvier 2014, l’OAT 10 ans proposait un rendement de 2,422 %, tendance qui s’est par ailleurs maintenue en dents de scie jusqu’à la dernière semaine, pour finir à 2,247 %. Pendant ce temps le taux de prêt moyen s’établissait à 3,09 %.

Si les banques ont le même comportement qu’en 2014 et surtout qu’au cours du dernier trimestre où elles ont accordé plus de prêts immobiliers, les taux pourraient donc fort bien baisser.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires