Accueil Actualités

Plus-value record pour l’appartement le plus cher de Paris

Décidément les records immobiliers s’ajoutent les uns aux autres en ce début de printemps. C’est donc au 6e arrondissement de Paris que revient l’honneur, avec la vente de l’appartement le plus cher du mètre carré. Son ancien propriétaire l’a cédé pour 46 200 €/m2, empochant ainsi une plus-value immobilière de l’ordre de 4,9 millions d’euros.

Un bien d’exception  de 173 m² dans le 6e arrondissement

Le site Challenges.fr rapporte que l’homme d’affaires Francis Holder a vendu son appartement de 173 m² du quai de Conti pour 46 200 €/m2. Le bien est situé dans un immeuble classé du XVIIe siècle, entre l’Institut de France et la Monnaie de Paris, dans le 6e arrondissement.

Selon les comptes-rendus de la chambre des notaires de Paris, c’est le 6e arrondissement le plus cher avec en moyenne 12 390 €/m2. Les prix de l’immobilier y étaient toutefois de 13 520 € en 2012.

Toutefois, selon une étude réalisée par Challenges.fr et meilleursagent.com, ce serait dans le 7e, du côté du Quai d’Orsay, que l’on payerait le mètre carré le plus cher de la capitale, avec des pointes à 26 000 €/m2. C’est tout de même moins que cet appartement londonien vendu pour 121 500 €/m2.

Passé maître dans l’art de la plus-value immobilière

D’après le Challenges.fr, Francis Holder avait acheté cet appartement à la mairie de Paris en 2007, pour 3,1 million d’euros. Considérant que la vente a dû se monter aux alentours de 8 millions d’euros, la plus-value réalisée serait de 4,9 millions d’euros. Mais l’homme d’affaires n’en est pas à son premier coup d’essai, il a même fait mieux.

En 2002, il avait acquis un appartement de 1000 m², rue des Saints-Pères (toujours dans le 6e) pour 7,6 millions d’euros. Après rénovation, il l’a revendu en 2007 pour 27,8 millions d’euros.

Mais il ne s’agit bien évidemment pas de la plus-value immobilière réalisée. Le frais des rénovation sont à prendre en compte, cependant le coût des travaux pourra être déduit de la base d’imposition sur les plus-values si les conditions sont réunies. Avec de telles performances, il est préférable de connaître les astuces de la défiscalisation si l’on ne veut pas faire le bonheur du fisc.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires