Accueil Actualités Obtenir un prêt

+12 % en 2 ans sur le prix des appartements à Paris

Appartement avec vue sur la basilique du Sacré-Cœur, Paris
Les prix du m² continuent de flamber dans la capitale.

Bien heureux les propriétaires de la capitale qui ont signé vers le milieu de l’année 2015. D’après les chiffres des notaires, ils ont pu l’emporter pour 7880 €/m² de médiane. 2 ans plus tard le décollage des prix des appartements à Paris leur permet déjà de réaliser une plus-value.

Il faut 8870 €/m² pour acheter un appartement à Paris

Au milieu de l’année 2015 l’économie européenne commençait à entrevoir la sortie du tunnel. La Banque Centrale Européenne ouvrait les robinets monétaires, promettant de faire baisser le coût du crédit. La stratégie commença à s’avérer payante, à un tel point que les notaires prédirent que le prix du m² parisien passerait au-dessus des 8000 €/m².

Mais ça c’était avant, car entre-temps le taux moyen du crédit immobilier est descendu jusqu’à son plancher historique de 1,31 % en novembre 2016. La demande pour les appartements parisiens s’est mise à grossir, pour un stock limité. Le résultat ne s’est pas fait attendre, les prix du m² ont décollé dans la capitale. À la lecture des avant-contrat devant arriver à échéance en octobre, les notaires anticipent une médiane de 8870 €/m².

Entendez par là que la moitié des transactions s’est effectuée à un montant supérieur, l’autre moitié pour un montant inférieur. Et c’est là que ceux qui ont acheté en 2015 peuvent déboucher le champagne.

12 % de plus-value immobilière en 2 ans

Tout projet immobilier inclut des frais. Il y a d’abord les taxes diverses et les émoluments des notaires. Pour un appartement ancien il faut ainsi compter 10 % de plus que le prix de vente. Il est donc nécessaire d’attendre d’avoir couvert tous ces frais pour revendre plus cher que l’on a acheté.

Or d’après les notaires, les parisiens ayant acquis leur appartement à la fin du 1er semestre 2015 ont dû le faire aux alentours de 7880 €/m². En ce moment même les nouveaux propriétaires sont en attente de signer définitivement pour 8870 €/m². La différence est de 12 % en seulement 2 ans, ce qui suffit à couvrir les frais d’achat. Dans certains cas et notamment avec un apport personnel important, cette différence a même absorbé le coût du crédit.

Pour réaliser une bonne plus-value, il aurait fallu acheter dans le 2e arrondissement. D’après la carte des notaires le montant des transactions y a grossi de +13,3 %. C’est notamment le cas dans le quartier Bonne Nouvelle, où un budget de 10 120 €/m² est nécessaire après une inflation de +12,1 %. Une valse des chiffres qui explique l’énorme encours de crédits bancaires dans la capitale.

Il aurait également fallu acheter dans le 10e arrondissement voisin. Les notaires constatent une poussée de +15,9 % du côté de l’hôpital Saint-Louis, pour un budget médian de 8530 €/m².

Attention, cela ne veut pas dire que les prix des appartements ont grimpé d’autant dans ces 2 arrondissements. Cela peut signifier que davantage de logements plus spacieux et mieux placés se sont vendus. Toutefois ce chiffre indique bien la présence d’un effet inflationniste.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires