Accueil Consommation Entre particuliers

Younited Credit : le prêt entre particuliers français et italiens

PARTAGER SUR
Prêter à des particuliers pour investir en dehors du secteur bancaire © ptnphotof - Fotolia.com

Le secteur du financement participatif a le vent en poupe. À un tel point que le leader du prêt entre particuliers, Prêt d’Union, devient Younited Credit afin de se développer au niveau européen. D’ici à la fin du mois, un italien pourra prêter à un français et vice versa, pour une ouverture vers le marché espagnol en ligne de mire.

Prêt d’Union devient Younited Credit pour envahir l’Italie

Il est temps pour les fondateurs, qui comptent notamment le groupe Free, le fonds de Pierre Kosciusko Morizet et quelques poids-lourds de la finance, de regarder plus loin en Europe. C’est ainsi que  Prêt d’Union change de nom afin de se lancer sur le marché transalpin.

L’année dernière les quelques de 60 millions d’Italiens ont pu finalement retrouver le chemin de la croissance, avec un PIB en progression de +0,7 %. Et si le taux de chômage reste devant celui de la France avec 12,4 %, le marché du crédit à la consommation repart avec un volume de près de 20 % au-dessus de son niveau d’avril 2015.

C’est donc officiel, Prêt d’Union annonce son changement de nom pour celui de Younited Credit, et son entrée sur le marché du prêt entre particuliers italiens. Mais il y a mieux, car la désormais  plate-forme européenne l’annonce clairement sur son site : « d’ici à la fin avril, vous pourrez investir en Italie, en France, ou sur les deux pays ».

Mais il ne s’agirait là que d’une étape. Pour la suite des opérations, Younited Credit souhaiterait franchir les Pyrénées pour s’attaquer au marché espagnol, lui aussi en plein renouveau.

L’insolent succès de Prêt d’Union

Non seulement le prêt d’argent entre particuliers permet d’éviter d’enrichir le secteur bancaire classique, mais il est souvent moins cher. Le leader du crédit à la consommation entre ménages permet même de racheter des prêts renouvelables en dessous des taux des banques.

Alors le succès est vite au rendez-vous, avec 40 000 financements accordés depuis la création de la plate-forme, en mai 2014. Le fondateur Charles Egly interviewé par Europe 1, dévoile un panier moyen de 8000 €, principalement dédié à la rénovation de l’habitat et l’achat de véhicules d’occasion.

En l’espace de 2 ans, les particuliers investisseurs ont accordé 315,655 millions d’euros de crédits à d’autres particuliers, et en ont été récompensé par 13,7 millions d’euros d’intérêt empochés.

 

Posez vos questions, commentez

commentaires