Accueil Actualités

Prix de l’immobilier en Île-de-France : ce qui monte et ce qui descend

PARTAGER SUR

La dernière note de conjoncture des notaires met en avant l’engouement des ménages franciliens pour l’immobilier. Mais si les ventes sont en forte progression, elles n’ont pas toujours entraîné une hausse des prix des logements. Voici la tendance du marché des maisons et des appartements en Île-de-France.

Les prix des appartements sont en baisse

Le rapport des notaires sur l’immobilier francilien pour la période août–novembre, comporte également une anticipation des prix en février. Ce calcul se base sur les montants inscrits sur les avants contrats signés à la fin octobre, représentatifs des négociations sur les prix des logements qui se déroulent en ce moment.

On voit ainsi que les appartements continueront leur tendance baissière. En 1 an les prix ont perdu -1,3 % en petite couronne, et -1,8 % en grande couronne. Si l’on a observé un effet inflationniste dès la rentrée, l’augmentation du prix des appartements en Île-de-France est terminée.

Ainsi le montant médian de la transaction en région parisienne devrait baisser de l’actuel 5310 €/m² à 5250 €/m². En février on assistera notamment à un ajustement de 5180 €/m² dans les Hauts-de-Seine (92), à 5120 €/m². Généralement en petite couronne les prix de vente perdent 60 €/m², pour atterrir à 4190 €/m². La chute sera encore plus importante dans le Val-de-Marne (77), où les notaires constatent que les appartements se vendent 100 €/m² moins chers.

Les prix des maisons anciennes sont en hausse

Les ventes de maisons anciennes ont particulièrement bien marché d’août à octobre 2015. En grande couronne les études notariales ont enregistré 10 730 transactions, ce qui est 34 % de mieux que l’année dernière à la même période. Même le marché de la petite couronne n’est pas resté insensible au dynamisme ambiant. En 3 mois il s’est vendu 3490 maisons anciennes, un chiffre en augmentation de 17 %.

Mais à l’inverse du marché des appartements, la hausse du volume s’est accompagnée d’une hausse des prix. Ainsi en 1 an la grande couronne termine à +0,4 %, où seul le département du Val-d’Oise (95) affiche une tendance à la baisse de -0,4 %.

Mais cela ne va pas durer, car en ce moment même le prix des maisons anciennes en Île-de-France est en train de passer de 295 800 € à 299 300 €. En grande couronne le prix de vente médian est en train d’augmenter de 275 100 € à 279 800 €. On connaît d’ailleurs plus précisément les chiffres de la Seine-et-Marne (77), où le montant des transactions progresse de 233 000 € à 236 700 €.

Posez vos questions, commentez

commentaires