Accueil Consommation

Les prix baissent, et la consommation en profite

La baisse du coût des produits manufacturés relance la consommation. © vege - Fotolia.com

Si les Chinois n’ont toujours pas vu l’effet de la baisse des cours du pétrole, les Français ne s’en privent pas. Le prix du baril fait glisser celui des produits manufacturés, et les ménages en profitent notamment pour acheter une voiture et équiper leur logement. Focus sur ce que nous apprennent les derniers relevés de l’INSEE sur la consommation des ménages.

Hausse de la consommation en biens fabriqués

Si la hausse des achats de biens fabriqués n’est pas aussi importante qu’en décembre lorsqu’elle atteignait +1,9 %, le marché se contentera de la progression de +0,7 % en janvier 2016. C’est notamment du côté des biens durables que viennent les bonnes nouvelles.

Le mois dernier fut le 3e mois consécutif de hausse de la consommation dans ce secteur. Les ménages ont particulièrement été actifs dans l’équipement de leur logement (+1,6 %), qu’is préfèrent financer au comptant plutôt qu’à crédit.

Selon le rapport de l’INSEE, les dépenses en automobile représentaient ainsi 11 % dans le portefeuille des ménages. En janvier toutefois ces dernières baissent de -0,1 %, mais pour finir à +2,8 % au-delà des performances de l’année dernière.

Les ménages français achètent plus de voitures

Le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA) emboîte le pas de l’INSEE, en brandissant fièrement les chiffres des immatriculations de janvier. Le mois dernier les concessionnaires ont vendu 137 788 voitures neuves, ce qui représenterait une hausse de +8,5 % par rapport à janvier 2015, si l’on tient compte du nombre de jours ouvrables.

Le marché des voitures d’occasion a vu 425 432 changements de noms sur les cartes grises, ce qui est 1,6 % en dessous de l’année dernière à la même époque. Mais la progression est surtout spectaculaire du côté des Véhicules Utilitaires Légers (VUL). En janvier 2016 les professionnels en ont acheté 27 917, soit une progression de +17,1 % en comptant les jours ouvrables.

Même le marché des véhicules industriels retrouve des couleurs, avec 9,9 % d’immatriculations supplémentaires, et la baisse des prix de l’énergie n’y est pas étrangère.

Baisse généralisée des prix à la consommation

L’INSEE constate que si janvier a vu une inflation de +0,2 %, en février le coût de la vie pourrait avoir baissé de -0,2 %. S’il a augmenté de +0,1 % dans l’alimentation et de +0,3 % dans le tabac, en revanche le prix de l’énergie a chuté de -6,8 %.

Généralement les services sont devenus un peu plus chers, semble-t-il de +0,8 %, ce qui représenterait le 3e mois de hausse. Quant aux produits manufacturés leurs prix continuent de baisser, là aussi pour le 3e mois consécutif, et là aussi sans doute dû à la chute des cours du pétrole.

Posez vos questions, commentez

commentaires